Bénévole avec Volontaire pour la Nature

bénévole avec volontaire pour la nature

Créée en 1994, Volontaire pour la Nature, qui à l’origine s’appelait A Pas de Loup, est une association pionnière dans l’écovolontariat. A l’origine du projet, nous retrouvons Laurence Girard qui avait déjà participé à de nombreuses expéditions lors desquelles elle pouvait assister des scientifiques. Très vite, Laurence Girard, entourée de quelques personnes, a décidé de créer une structure pour donner la possibilité aux citoyens, quelque-soit leurs compétences, de participer à la protection de l’environnement.
Volontaire pour la Nature a aujourd’hui rien renier de ses origines. Elle propose toujours la possibilité à tout un chacun de s’engager sur le terrain en tant que bénévole. Toutefois, son action s’est recentrée sur la France et la région Rhône Alpes.

Les objectifs de Volontaire pour la Nature

les objectifs de l’association se décline en quatre axes :

  • Le soutient aux structures locales qui développent des actions de protection de la nature en Rhône-Alpes, en France et parfois à l’étranger grâce au recrutement d’écovolontaires.
  • Le développement des liens entre professionnels de la nature et bénévoles, de façon à favoriser la transmission de savoirs sur la protection de la biodiversité.
  • La possibilité donnée aux citoyens de nouer des liens forts avec la nature et la Terre par le biais de l’action, de l’expérience de terrain et de l’implication.
  • La promotion du volontariat pour la nature et l’écocitoyenneté en encourageant le grand public à devenir « acteur de la protection de l’environnement » en participant aux missions soutenues ou créées par Volontaires Pour la Nature.

Les chantiers nature de Volontaire pour la Nature

Bénévole au centre de sauvegarde de la faune sauvage ONIRIS

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage ONIRIS se situe à Nantes. Il recueille, chaque année, plus de 1000 animaux sauvages blessés, orphelins, ou abandonnés. L’objectif de ce refuge est de soigner ces animaux afin de les relâcher lorsque cela est possible.
Le bénévole s’occupe de l’accueil des animaux, du nourrissage, du nettoyage, de l’entretien des volières et des locaux et assiste aux lâchers. Ce centre est ouvert toute l’année. Vous devez y rester au moins deux semaines. La nourriture et la logement sont à la charge du bénévole.

Hôpital Faune Sauvage Cévennes Garrigues

Avec l’association Goupil connexion vous participez à la réhabilitation d’animaux de la faune sauvage locale, essentiellement les oiseaux et les mammifères blessés. En tant que bénévole, vous vous occupez du nourrissage, du nettoyage, de l’entretien des volières et des locaux. Vous pouvez également assister la vétérinaire et participer aux remises en liberté. L’hébergement et la nourriture sont à la charge du bénévole.
> Le centre est ouvert toute l’année. Le mieux est d’y passer un mois.
> L’association met à disposition un logement collectif pour un coût modique, à Ganges. Une cuisine collective est mise à disposition pour les repas de midi à l’hôpital faune sauvage.

LOUPASTRES, pour un autre approche de la problématique du loup en France

Photo © Morgane Bricard

Cette mission d’écovolontariat se déroule dans les Alpes avec des éleveurs et des bergers actifs dans la prévention des attaques par les loups. En effet, depuis 1992, la progression des loups dans les Alpes et jusque dans les Pyrénées et le Massif Central soulève toutes les polémiques et les avis restent partagés entre l’opinion favorable du grand public et celle défavorable du milieu pastoral.
Ce chantier nature vise à soutenir des petits éleveurs et favoriser l’acceptation du loup en France.
Vous apprennez les gestes nécessaires au gardiennage de troupeau auprès de l’éleveur et de sa famille.
Vous rencontrez les acteurss du Parc Naturel Régional du Queyras ainsi qu’un intervenant sur le loup. 50% du temps est dédié aux activités pratiques et 50% du temps aux activités pédagogiques.
> 1 semaine pour le chantier collectif du 6 au 13 juillet + 2 semaines d’estive (de juillet à octobre)
> L’écovolontaire est nourri par les bergers et logé en cabane ou en tente pendant les estives. Une participation de 90 € est demandée.

Sensibilisation, médiation et surveillance dans le Grand Site de Navacelles

Le cirque de Navacelles est protégé par non moins de 6 sites Natura 2000. Avec 250 000 visiteurs par an, ce site  connaît une forte fréquentation touristique en haute saison, ce qui génère des nuisances et des dégradations. Le Syndicat Mixte du Grand Site de Navacelles mène des actions pour conjuguer développement touristique et protection de l’environnement.
En tant que bénévole, vous participez à l’information et la sensibilisation du public dans le hameau du Cirque de Navacelles ; Patrouillez le long des gorges de la Vis avec un éco-garde ; Animez des visites guidées.
> Du 10 Juillet au 02 août pour la première session.
> Du 31 juillet au 23 août pour la seconde session. Possibilité de stage de 8 semaines.
L’hébergement, les repas et les transports sur place et dans le cadre des missions sont pris en charge par la structure d’accueil.

Soutien à des pratiques pastorales anciennes

A Authon, dans les Alpes de Hautes Provence, François et Corinne Burnier sont éleveurs et font de la conservation d’espèces. Leur ferme compte des chèvres, brebis, ânes, mulets, basse court. Ils ont également recours à la traction animale. Installés à 1200 m d’altitude, ils travaillent tout en respectant les écosystèmes. Les bénévoles aident à tous les travaux liés à la ferme.
> De mai à juillet.
> hébergement et nourriture pris en charge. Conditions de vie rustiques.

Suivi de la migration à la pointe de l’Aiguillon

Ce chantier nature est organisé avec la LPO Vendée.
Le bénévole aide aux animations et à l’accueil du public, à la découverte des fermes de « Paysans de nature » du sud Vendée. Il mène une activité de comptage chaque matin du lever du jour à 12h, et des relevés météorologiques. Les Après-midis libres ou inventaire selon motivation, des sites périphériques du littoral et du marais
> Le logement est pris en charge.
> Dates : du 1er septembre et le 30 novembre

Mission de soutien d’une activité traditionnelle de chèvrerie

jagis pour la natureVous accompagnez une éleveuse, ses 2 salariées et son troupeau de 60 chèvres chamoisées, à Comps, dans la Drôme. Selon la saison, les volontaires participent à la mise bas (de février à avril), à la traite, à la garde du troupeau, aux entretiens extérieurs, aux foins (de juin à août) ainsi qu’à la confection et à la vente des fromages sur les marchés.
> Toute l’année. Rester au moins un mois.
> Les repas du volontaire sont pris en charge par l’éleveuse. Hébergement sur place.

Mission de soutien à une activité de cueillette-production de plantes en Drôme provençale

Le volontaire accompagne Renaud Gambus, Cueilleur-Producteur de plantes pour huiles essentielles, hydrolats, sirops, savons, installé à Crupies à 16 km de Dieulefit.
Le bénévole réalise, avec Renaud, en fonction des impératifs du moment et de la météo, des tâches liées à son activité de cueilleur-producteur notamment et principalement, la cueillette de certaines plantes en milieu naturel.
> Session à dates fixes : De 3 jours à une semaine de juin à septembre
> Sur place, hébergement et nourriture pris en charge

Mission au centre de sauvegarde de la faune sauvage LE TICHODROME

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage du Tichodrome (du nom d’un bel oiseau rupestre) a ouvert ses portes en juillet 2011. Depuis, le nombre d’oiseaux et mammifères reçus en soins ne cesse d’augmenter. Ainsi, en 2016, ce sont plus de 1450 animaux qui ont été accueillis. Pour aider à les soigner, le Tichodrome recherche des éco-volontaires qui participeront aux soins, encadrés par une équipe de salariés et de services civiques.
> 15 jours minimum toute l’année mais surtout printemps-été.
> Le volontaire prend en charge son déplacement jusqu’au centre, son logement et sa nourriture sur place.

Pour toues ces chantiers natures renseignez-vous auprès de Volontaire pour la Nature

Tags from the story
,