L’écovolontariat, quésaco ?

Entre octobre 2013 et décembre 2014, un collectif coordonnée par Cybelle Planète, dont eco-volontaire.com fait partie, a mené un débat démocratique afin de proposer une définition du terme ECOVOLONTARIAT, et de proposer une CHARTE ÉTHIQUE.
395 personnes ont participé à l’élaboration de cette charte : écovolontaires, structures d’écovolontariat, professionnels du tourisme, citoyens engagés…
Le débat a pris en compte l’avis de tous, sans restriction, et les résultats sont le reflet de la pensée collective.
Définition de l’écovolontariat
« L’écovolontariat est une action solidaire et participative qui consiste à aider, durant son temps libre, un projet lié à la préservation et à la valorisation de la diversité animale, végétale, environnementale, et culturelle. L’écovolontaire est un citoyen engagé et bénévole et ne peut, à ce titre, recevoir de contrepartie financière pour son action. » Cette définition est le fruit d’un débat d’une année, avec 395 personnes, toutes concernées par cette activité : écovolontaires, structures d’écovolontariat, professionnels du tourisme, citoyens engagés, voyageurs, étudiants, représentants d’associations environnementales etc. Cette définition est le fruit d’un débat d’une année, avec 395 personnes, toutes concernées par cet
L’écovolontariat s’insère dans une démarche éthique forte, à laquelle les participants s’entendent adhérer totalement. Cette charte a pour but de proposer les principales clefs de réflexions qui devront être menées en amont de la mise en place d’une mission d’écovolontariat, et respectées par les organismes signataires. de protection ou de valorisation des espèces et des habitats naturels« . L’écovolontaire accomplit un acte citoyen utile au fonctionnement de nombreux programmes de conservation de la biodiversité.

A propos de la participation financière

Dans les missions recensées dans ce site, certaines associations ne demandent aucune participation financière de la part de l’écovolontaire. D’autres, en revanche, font payer une somme d’argent, qui varie d’une structure à l’autre.
Cette participation financière est utilisée afin de couvrir les frais de fonctionnement de l’organisme, le logement et la nourriture, ainsi que le projet de l’association : protection de l’environnement et/ou étude d’animaux sauvages.
L’écovolontaire soutient un projet de protection de l’environnement en travaillant et financièrement.
A chacun de choisir ce qui lui convient le mieux, en fonction de son budget.

 

Le voyage solidaire, quésaco ?

Wwoof, wwoofer, wwoofing