Ecovolontaire avec People and the Sea aux Philippines

ecovolontariat aux philippines

C’est autour d’un sympathique café que j’ai rencontré Axelle Jorcin, qui a monté, avec son compagnon Ian Mills, l’association People and The Sea, aux Philippines. Une association engagée dans le développement durable qui s’appuie sur les écovolontaires.
People and the Sea est une association installée sur l’île de Malapascua, aux Philippines. Créée en 2014, son objectif est de soutenir la population locale, constituée notamment de pêcheurs, dans une démarche de développement durable. Une mission qui passe par une meilleure connaissance du monde marin et sa protection.

Axelle Jorcin, qui est à l’origine du projet avec son compagnon Ian Mills, est une française qui a commencé par travailler pour British Petroleum à Londres à la suite d’une école de commerce. Une fois bien rodée à la gestion de projets, elle décide de mettre ses compétences au service de la protection de l’environnement. Elle part à Madagascar pour Blue Venture, une association qui promeut un développement économique harmonieux autour de l’océan, tout en assurant sa protection. Puis, elle consacre un an à l’étude de l’écologie marine par l’intermédiaire d’un Master.
Entre temps elle rencontre Ian, son compagnon. Un géographe qui consacre sa vie à la plongée, également diplômée en écologie marine.

La population locale est intégrée dans les projets.

Axelle et Ian sont aujourd’hui installés sur l’île de Malapascua, aux philippines. Ils travaillent avec les universités et la population locale pour un développement durable et harmonieux de la mer. Tous les deux plongeurs, ils étudient, sur protocoles scientifiques, l’habitat des fonds marins, à savoir l’état de santé du corail, de la mangrove, des herbiers… « Pour pouvoir soutenir un développement durable, il est essentiel de connaître de façon approfondie le milieu dans lequel on vit. Nous proposons à la communauté locale de leur donner des infos pour qu’elle soit en mesure de prendre les décisions qui leur soient favorables, pour qu’elle puisse vivre de la mer tout en la protégeant « , explique Axelle. La famille, car le couple à une petite fille, vit parmi les Philippins. « Nous travaillons avec les écoles locales et formons les guides locaux ». Et de continuer : « Nous nous positionnons d’égal à égal, et n’imposons rien ».

Les missions d’écovolontariat

Pour aider le projet, People and the Sea fait appel à des écovolontaires.
Les écovolontaires logent chez l’habitant, toujours dans l’objectif d’intégrer la population locale au projet. Les missions sont de 2 à 12 semaines, durant lesquelles vous participez à la collecte de données en plongée ainsi qu’aux différentes activités menées par People and the Sea. Un formation scientifique vous est dispensée.

Ces missions sont ouvertes aux plongeurs et non plongeurs. Si vous êtes intéressés par cette mission,

Si vous souhaitez partir avec People and the Sea, c’est ici

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *