L’institut polaire recrute pour l’Arctique et l’Antarctique

institut polaire
Auteur : Camille FRESSER. Copyright : CamilleFRESSER-InstitutPolaireFrancaisIPEV

Vivre l’expérience d’un hivernage en Antarctique, travailler plusieurs mois dans l’une des bases de l’institut Paul Emile Victor, comme volontaire ou salarié, est une expérience unique qui pourrait vous ouvrir des portes. 

Fleuron de la recherche des pôles Nord et Sud, l’Institut Paul Emile Victor lance chaque année une campagne de recrutement pour ses différentes bases.
Vous ne le savez peut-être pas, mais l’Institut Polaire ne recrute pas uniquement des scientifiques. Pour le fonctionnement de ses bases, il a besoin de tout un panel de métiers. Parmi eux : responsable technique, chef mécanicien, plombier chauffagiste, électrotechnicien à la centrale électrique, mécanicien diéséliste engins travaux publics, cuisinier (9 postes ouverts au recrutement chaque année). Des biologistes sont également recherchés, mais l’institut reçoit de nombreux CV sur ces profils. En revanche, il peine à trouver des mécaniciens.

Les postes proposés sont situés sur ses six bases scientifiques dans l’Arctique au Spitzberg, dans l’Antarctique (Dumont d’Urville et Concordia) et sur les îles subantarctiques (Amsterdam, Crozet et Kerguelen). La plupart sont pour des hivernages. Il faut avoir une grande aptitude à la vie en collectivité pour prétendre à une telle expérience. Pendant l’hiver, il n’est pas possible de repartir. Il est nécessaire également d’être en bonne forme physique car les conditions climatiques sont extrêmes.

L’Institut Polaire recrute selon trois statuts différents

Le contrat à durée déterminé

de 13 mois qui s’adresse à des professionnels confirmés avec au moins 5 ans d’expérience professionnelle. Il s’agit de chef mécanicien, de plombier chauffagiste, d’électrotechnicien à la centrale électrique, de mécanicien diéséliste engins travaux publics… Ces poste sont pour la base Dumont d’Urville ou la station scientifique Concordia en Antarctique.
Lieu du travail : base Dumont d’Urville ou station scientifique Concordia en Antarctique.
Quand : Les personnels sont mis en route au cours de l’été austral (entre octobre et décembre).
Durée : contrat à durée déterminée d’une moyenne de 13 mois
Comment : période de recrutement en deux phases : Examen des dossiers de candidatures de janvier à juin. Sélection et entretien avec les candidats de mars à juin

Le Volontariat Service Civique.

Ce type de contrat s’adresse aux personnes qui ont peu d’expérience professionnelle. Les personnes recrutées sont chargées d’assurer : le suivi des programmes scientifiques se déroulant sur le terrain, le travail en relation avec les laboratoires de recherche situés en métropole, la maintenance des systèmes d’acquisitions, le recueil de l’ensemble des données nécessaires à la conduite de ces programmes. Elles participent également au fonctionnement et à l’entretien des bases sur le plan technique.
Le niveau requis est de BAC + 2 minimum à l’exception de quelques catégories professionnelles spécifiques telles que boulanger-pâtissier, menuisier.
Le volontariat de service civique n’est pas un bénévolat, les VSC perçoivent mensuellement une indemnité de 1024 euros net non imposable, logé(e)s et nourri(e)s durant la mission dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises.
Lieu des missions :Base Dumont d’Urville en Terre Adélie ; Station scientifique Concordia en Antarctique ; Base Martin-de-Viviès sur l’île Amsterdam ; Base Alfred-Faure dans l’archipel de Crozet ; Base Port-aux-Français aux Kerguelen
Quand : Les personnels sont mis en route au cours de l’été austral (entre octobre et décembre).
Durée des missions : moyenne de 13 mois et pour 4 postes durée de 6 mois.
Procédure de recrutement : période de recrutement en deux phases :
Examen des dossiers de candidatures de janvier à juin ; Sélection et entretien avec les candidats de mars à juin.

Le Volontariat international en administration

. Le VIA est ouvert à toute personne de sexe masculin ou féminin âgée de plus de 18 ans et de moins de 28 ans à la date d’inscription. En général il y a deux poste à pouvoir.
Lieu de la mission : Base AWIPEV Ny Alesund (Arctique) ; Station scientifique Concordia (Antarctique)
Date et durée des mission : Les personnels candidats pour l’Antarctique sont mis en route au cours de l’été austral (entre novembre et décembre), les personnels pour l’Arctique partent en général en avril. Durée : moyenne de 13 mois
Procédure de recrutement : Pour l’antarctique : 1 poste : période de recrutement en deux phases : Examen des dossiers de candidatures de janvier à juin ; Sélection et entretien avec les candidats de mars à juin
Pour l’arctique : 1 poste : période de recrutement en deux phases : Examen des dossiers de candidatures de juillet à septembre ; Sélection et entretien avec les candidats en octobre

Toute les informations sur la campagne de recrutement de l’Institut Polaire

Contact
recrutement@ipev.fr

 

NDLR : Il s’agit ici de contrats salariés et/ou de missions de volontariat selon des critères très précis, dans un cadre défini par la loi. Les procédures de sélection sont très rigoureuses. Il ne s’agit pas d’écovolontariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *