L’écovolontariat à plus de 30 ans, c’est possible !

Groupe de volontaires

Il n’est jamais trop tard pour s’engager : le volontariat à l’étranger n’est pas réservé aux jeunes !

Vous vous êtes peut-être déjà fait la remarque, si l’on se fie à la plupart des photos qui illustrent la thématique de l’écovolontariat, on a l’impression qu’il faut être très jeune (moins de 30 ans) ou même étudiant pour s’engager à l’étranger. Pourtant, la plupart des projets sont accessibles à tous, et accueillent les volontaires des plus de 30 ans à bras ouverts ! Dans cet article, l’équipe de guidisto-volontariat.fr combat les idées reçues et encourage les volontaires de tous les âges à sauter le pas.

S’engager à l’étranger en tant qu’adulte, oui !

La désignation « adulte » regroupe ici deux grands groupes : les personnes dans la vie active (30 ans et plus) et les retraités.
De nombreux projets apprécient particulièrement la venue de volontaires adultes, car ceux-ci arrivent avec une expérience de vie ou professionnelle généralement plus significative, et peuvent donc se rendre particulièrement utiles sur le terrain.
Pour trouver la mission qu’il vous faut, vous avec deux options :

1. Choisir une mission qui correspond à votre secteur d’activité professionnel
Dans ce cas, vous pouvez mettre à profit votre expertise sur le terrain, et vous serez certainement particulièrement efficace dans vos tâches quotidiennes. Néanmoins, faites attention à ne pas arriver avec une attitude de « sauveur blanc » : n’imposez pas vos solutions face à celles des locaux qui travaillent sur le projet depuis longtemps et qui connaissent mieux que vous leur travail et la situation.
Ecovolontaire adulte
2. Choisir une mission qui correspond à vos intérêts
Il est tout à fait compréhensible de vouloir se déconnecter et de profiter de sa mission de volontariat pour découvrir un autre secteur, plutôt en lien avec vos intérêts. Vous êtes infirmier mais vous adorez les animaux ? Vous êtes enseignante et souhaitez agir pour la planète ? L’écovolontariat vous tend les bras !
Si vous voulez plus d’informations, notamment sur les qualifications requises ou sur les aspects pratiques d’une mission (hébergement, confort, etc.), vous pouvez consulter notre guide du volontariat pour les 30 ans et plus.

Comment faire du volontariat quand on a plus de 30 ans ?

De manière générale, il existe deux possibilités pour faire du volontariat l’étranger : en passant par un programme réglementé ou en s’engageant dans une mission de volontariat flexible.
Le volontariat réglementé (ou contractuel), regroupe les programmes subventionnés par l’État, qui imposent, à une exception près, une limite d’âge. Les principaux dispositifs qui existent en France sont :
>> le Service Civique à l’étranger, avec une limite d’âge fixée à 25 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap)
>> le Service Volontaire Européen (SVE), avec une limite d’âge fixée à 30 ans
>> le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI), accessible à partir de 18 ans et sans limite d’âge
Si vous avez plus de 30 ans, le seul programme auquel vous pouvez candidater est donc le VSI. Dans la pratique, on voit cependant que la majorité des volontaires de solidarité internationale ont entre 18 et 30 ans. Cela s’explique facilement puisque ce programme impose une durée d’engagement longue (rarement moins d’un an) et des dates fixes, ce qui est difficilement conciliable avec un emploi du temps d’actif.

>> Le volontariat flexibe est une autre possibilité de s’engager, qui regroupe toutes les missions qui ne rentrent pas dans le cadre de programmes réglementés.

Volontariat à tous les âgesL’avantage du volontariat flexible, c’est que le volontaire peut choisir généralement plus ou moins librement son pays d’action, la durée et les dates de sa mission. Très peu de projets imposent une limite d’âge maximum, et c’est à vous d’évaluer de manière réaliste ce que vous pouvez faire au vu de votre forme physique et de vos compétences. En revanche, étant donné que ces projets ne sont pas subventionnés par l’État, des frais de missions plus ou moins élevés sont souvent demandés aux volontaires.
Vous trouverez de nombreux exemples de missions de volontariat flexibles sur le web, par exemple sur eco-volontaire.com ou guidisto-volontariat.fr

L’équipe de Guidisto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *