Témoignage de Sandrine, partie en mission en famille

Ecovolontariat famille

Sandrine, écovolontaire, a tenté l’expérience de l’écovolontariat en famille, dans un centre de réhabilitation des singes vervets, en Afrique du Sud, avec VolonTerre Africa.

VolonTerre Africa : Quelles ont été vos motivations pour rejoindre Flore au projet de conservation des singes Vervets, avec son petit frère Victor ?
Sandrine :
Mes motivations étaient doubles. La première était de m’assurer que Flore , ma fille de 24 ans partie là-bas pour 6 semaines,  allait bien et que le centre était sérieux. La seconde, bien entendu était de partager cette expérience hors du commun avec Flore.
Au départ,  c’était le projet deFlore.  Elle connaissait ses motivations !! En décidant de la rejoindre avec Victor, son petit frère de 10 ans, j’ai vu une façon d’éveiller Victor davantage au respect des autres, des animaux et de la nature en particulier. Il y a d’un côté le discours de tous les jours à la maison… Puis tout à coup, sur le terrain, avec la pratique, il voit et vit les choses différemment pour mieux les comprendre.

Victor, jeune ecovolontaire.
Victor, jeune ecovolontaire..

Qu’avez vous l’impression que cette expérience vous a apporté d’un point de vue familial ?
Cette expérience nous a énormément soudés !! Nous étions déjà proches, mais le fait de partager toutes ces nouvelles émotions au centre, cette vie simple de partage nous a encore plus rapprochés. Être utile ensemble au même moment, ça nous lie encore plus, comme si nous détenions quelque chose que les autres n’ont pas ….

Mon fils de 10 ans respectait déjà beaucoup de choses grâce à l’éducation qu’il reçoit. Pour autant, après cette expérience, il a désormais encore plus de motivations à respecter la nature dans sa globalité, c’est une belle ouverture d’esprit. La vie en groupe permet des échanges très riches. Victor a aussi pris de l’autonomie grâce à des petites missions à réaliser chaque jour… il a beaucoup grandi dans sa tête. Cela a été pour nous trois une vraie prise de conscience sur ce qui est nécessaire au bonheur et ce qui est superflu.

Le recommanderiez-vous à d’autres familles qui hésitent et si oui, pourquoi ?

Singes vervets
Sandrine, au centre pour les singes Vervets.

Oui oui et oui !! Foncez les familles !! C’est le moment de partager sans freins et sans encombres, libre en pleine nature du matin au soir. On s’interroge, on s’observe on grandit. On prend conscience de la place de chacun. C’est énormément de bonnes émotions.
On peut parler de connexion les uns aux autres et connexion à la nature. Dans un environnement simple. Dans le contexte actuel, cette expérience permettrait à beaucoup de gens d’être plus heureux ! Prendre conscience de l’essentiel…

Nous voilà rentrés depuis plus de 2 mois et l’émotion est encore très forte. Si ça ne tenait qu’à moi j’y retournerais immédiatement !! D’ailleurs ma fille ainée, Flore, y est déjà repartie !

Propos recueillis par l’équipe de VolonTerre Africa

Lire aussi faire de l’écovolontariat en famille c’est possible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *