Sur les traces du loup en raquettes en Suisse

Une aventure scientifique en famille, au cœur des Alpes en hiver. Pour ceux qui veulent entrer dans la nouvelle année dans la magie d’un village de montagne, c’est ici. Un séjour spécial Nouvel An est prévu !

  • Voyage éco-scientifique
  • Date sur mesure pour les groupes (12 personnes minimum)
  • Idéal pour les familles. Enfants à partir de 7 ans

Partez en famille sur les traces du loup dans le Val d’Anniviers. Les grands prédateurs, comme le loup et le lynx, font leur grand retour en Europe ces dernières années. Ce retour s’accompagne de grands changements pour leurs proies de prédilection, à savoir : les cerfs, les chevreuils et les chamois. Outre l’impact sur les cervidés, le retour des grands prédateurs dans les Alpes entraînera probablement des changements dans la biodiversité des montagnes. Cependant, le loup et le lynx sont-ils un bienfait pour la biodiversité comme l’assurent leurs défenseurs ? Ou vont-ils, au contraire, entraîner la disparition de certaines espèces ?

C’est pour répondre à ces questions que le séjour scientifique Pisteur des Alpes, sur les traces du loup, a été créé.

Le projet scientifique de la mission écologique

L’objectif principal de ce projet de recherche est de recenser les cerfs, les chevreuils ou les chamois, sur une zone bien déterminée. De cette façon, vous contribuez à l’enrichissement d’un programme sur l’évolution de la biodiversité dans le Val d’Anniviers en relation avec le retour des grands prédateurs. Les données récoltées en hiver permettent d’évaluer l’évolution des populations de grands mammifères avant et après le retour des grands prédateurs.
Les mêmes données sont ensuite croisées avec des éléments récoltés lors des séjours d’été.
Enfin, d’un point de vue méthodologique, il s’agit de mettre au point des méthodes de suivi de la grande faune, efficaces et adaptées à des groupes de personnes débutantes mais motivées. 

Votre action dans le projet scientifique sur les traces du loup en Suisse

Cette mission se déroule dans le village montagnard de Chandolin qui existe depuis 1250. Situé à 2000 m d’altitude, il est habité toute l’année et dispose de pistes de ski. Les journées se déroulent dans la nature, en raquettes à neige, à la recherche de traces d’animaux sauvages. Avec vos jumelles et votre carnet de note, vous arpentez les pentes enneigées à la recherche d’empreintes, d’excréments et de restes de repas. Si le temps n’est pas beau, vous aidez les responsables scientifiques à classer les échantillons et à vérifier les identifications à l’aide de la grande bibliothèque naturaliste. 

Conditions du voyage scientifique

Séjour très adapté aux familles car les enfants sont admis à partir de 7 ans.
Logement en hôtel avec des chambres qui peuvent accueillir jusqu’à 4 personnes. Les repas sont faits maison.

Dates et tarifs de la mission sur les traces du loup

  • Le séjour en raquette se déroule en hiver.
  • Une date sur mesure peut être proposée à partir des 12 personnes.
  • Séjour spécial Nouvel An : du 26 décembre 2022 au 1 janvier 2023 !

1 490 euros pour 7 jours avec possibilité de défiscalisation.

Ce séjour scientifique permet d’avoir une déduction fiscale
L’ONG partenaire est reconnue pour son caractère qualitatif, utile, solidaire et éducatif de ses séjours, qui permettent à leurs participants de faire progresser un véritable projet dédié aux sciences et à la résolution des objectifs du développement durable, par la pratique. Ainsi, comme le veut le dispositif fiscal des Congés Solidaires, vous n’achetez pas un séjour, mais vous faites un don à l’ONG, celle-ci pouvant alors mettre en place les projets, et les participants s’y engagent par ailleurs en tant que volontaires. La participation financière à l’ONG est donc déductible des impôts dans tous les pays de l’Espace Economique Européen (Union Européenne, Suisse… par exemple en France à hauteur de 66%).

L’ONG partenaire

L’ONG partenaires a le Statut Consultatif Spécial auprès de l’ONU (ECOSOC) et est Membre de l’AAAS Science and Human Rights Coalition. Spécialisée dans les séjours scientifiques, l’ONG développe la recherche participative et considère que l’éducation est le moteur des objectifs du développement durable. 

Laisser un commentaire