Rencontre : l’épopée des Blongios ou la nature en chantier

Blongio6Le chantier nature comme engagement eco-citoyen. L’association les Blongios organise près de quarante chantiers par an. Son objectif est d’impliquer la population dans la protection de l’environnement au niveau local. Nul besoin de partir loin pour agir. A l’échelle de la région, du département, de la commune, toutes les bonnes volontés  sont les bienvenues. Rencontre avec Jean-Baptiste Boulange  encadrant technique de l’association.

Comment l’association les Blongios s’est-elle formée ?
Jean- Baptiste Boulange : Créée en 1992, l’association est née à la suite d’actions menées dans le marais Audomarois dans la région de Saint-Omer, par le parc naturel régional de l’Audomarois. C’est là que les premiers chantiers se sont déroulés. De cette première expérience, un groupe de bénévoles s’est formé. Ce fut le début de l’aventure des Blongios, dont le nom vient d’un petit héron. Au fil des ans, l’association s’est agrandie. Aujourd’hui, nous organisons près de quarante chantiers par an, dans le Nord Pas-de-Calais, mais aussi en Picardie, en Normandie, aux Pays-Bas et jusqu’en Angleterre.
Blongios la nature en chantier. Protection de l'environnement

Tout le monde peut-il y participer aux chantiers ?
Bien sûr, nos chantiers sont ouverts à tous. Nous ne demandons pas de participation financière. Le logement et les repas sont pris en charge, et nous organisons un système de co-voiturage pour que les bénévoles se rendent sur le lieu de rendez-vous à moindre frais. Nous proposons des missions à la journée, au week-end ou à la semaine. Le travail effectué dépend du thème. En général, il s’agit d’actions visant à restaurer des milieux, comme l’ouverture d’une mare. Sur place, un représentant du partenaire gestionnaire (PNR, Conseil général…) est présent pour expliquer le but du travail effectué et surtout pour apprendre aux bénévoles à manier les différents outils. Il peut y avoir également des bénévoles très calés dans les chantiers, qui peuvent, alors, guider les autres.
Blongios la nature en chantier, protection de l'environnement

Quelle population bénévole  touchez-vous ?
Au fil des années, le public bénévole a évolué. Au début, les groupes étaient constitués dd’individus plutôt jeunes, souhaitant travailler dans l’environnement. Aujourd’hui, avec la prise de conscience du réchauffement de la planète, nous touchons des personnes un peu pus âgées, qui ont un travail, et qui souhaitent participer à la protection de l’environnement.

Les chantiers nature ne représentent qu’une partie de votre action…
L’association travaille à impliquer davantage les habitants des communes sur lesquelles se trouvent les chantiers. Nous voulons faire participer les habitants pour qu’ils développent une fibre éco-citoyenne et qu’ils participent à la vie de la cité. Le développement de valeurs éco-citoyennes dans la population doit lui permettre de mieux appréhender les espaces qui l’entourent. Il est important de montrer qu’il existe de très beaux sites près de chez soi.
Nous proposons des formations aux chantiers afin de mieux impliquer les habitants dans la gestion de leur territoire. Nous avons également des relais locaux avec des secteur où des personnes s’engagent à promouvoir le chantier nature comme outil de gestion des milieux naturels et outil de sensibilisation à l’environnement pour le public.

Propos reccueillis par Laurence Dupont

Photos : les Bongios

Vous voulez faire un chantier ? :Association les Blongios

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *