La Recyclerie, une ferme éco-responsable à Paris

Recyclerie Ferme Urbaine

L’éco-volontariat, ce n’est pas qu’au bout du monde pendant ses congés. Vous pouvez agir auprès d’une ferme, même en ville. A Paris, dans le 18 eme arrondissement, tout bénévole est le bienvenu à la Recyclerie.

La Recyclerie, dans 18 eme arrondissement Paris, est un tiers-lieu eco-responsable installé sur la Petite Ceinture de Paris. On y mange, partage un moment de convivialité, bricole, recycle, prend un café… On peut même y jardiner. Ce tiers-lieu est également connu pour abriter une ferme urbaine de 1000 m2 le long de l’ancienne voie ferrée. Deux fois par semaine, son équipe organise une visite à laquelle vous pouvez vous joindre après avoir réservé.

La visite commence par la découverte des ruches situées sur le toit de la ferme. Des ruches produisant un miel déclaré meilleur de la ville il y a deux années. Les abeilles des toits de Paris se porteraient plutôt bien depuis l’arrêt des pesticides dans la capitale. De plus, les abeilles ont un choix de nectars assez varié grâce à la diversité des plantes cultivées, contrairement à celles de la campagne qui se heurtent à la monoculture et aux pesticides. La seule ombre au tableau qui plane sur l’apiculture parisienne reste le plomb qui a déjà été retrouvé dans certains pots de miel. Toutefois, avec l’arrêt du plomb dans l’essence des voitures, la présence de plomb dans le miel des toits de Paris devrait disparaître.
Pour en revenir aux abeilles de la Recyclerie, installées dans quatre ruches, elles ont produit 60 kilos de miel en 2017. Après analyse, treize variétés de fleurs ont été retrouvées.

Un corridor écologique

Ferme Urbaine

La suite de la visite se poursuit au rez de jardin, le long de la voie ferrée désaffectée. C’est ainsi que vous découvrez, Porte de Cliagnancourt, une oasis, calme, verte, où la permaculture est devenue un art. La ferme urbaine à pour objectif de créer un corridor écologique dans le respect de la biodiversité, tout en restaurant des sols au sein d’anciens terrains ferroviaires.

Loin d’être un jardin d’ornement, la ferme est un lieu d’expérimentation et d’éducation sur l’agro-écologie urbaine. Rappelons que l’agro-écologie est une démarche scientifique qui se caractérise « par une conception globale des systèmes de production agro-alimentaire. Elle s’appuie sur les fonctionnalités naturelles des écosystèmes pour les amplifier, de manière à limiter au maximum les pressions sur l’environnement et à préserver sa capacité de renouvellement. » L’agro-écologie, s’est construite en réaction aux dérives de l’agriculture industrielle.
L’agro-écologie est un système de production sans pesticide qui considère l’espace agricole comme un écosystème où chaque élément à sa place et son utilité.

Un lieu d’expérimentation

Ainsi, la ferme urbain de la Recyclerie expérimente plusieurs eco-systèmes interdépendants comme la forêt comestible. Si pour le néophyte cette forêt apparait comme une friche à désherber, elle est en réalité un assemblage réfléchi sur plusieurs étages où tout est comestible. Qui plus est, une fois lancée, la forêt ne demanderait aucun entretien. Si vous vous y promenez, vous y trouverez des framboises, des mûres, de la sauge, des topinambours..

La Recyclerie

La ferme dispose également d’un poulailler, avec 17 poules de 6 races différentes qui se nourrissent exclusivement des restes du restaurant. Les oeufs sont donnés aux adhérents de l’association qui peuvent, chaque jour, venir les chercher.
En marchant le long du corridor, vous découvrirez également
– 3 nichoirs à oiseaux (la ferme urbaine est membre de la Ligue de Protection des Oiseaux depuis août 2016) ;
– 1 hôtel à insectes permettant d’accueillir insectes et arachnides pour faciliter leur survie hivernale ;
– 2 canards coureurs indiens qui mangent les limaces du potager ;
– 2 cochons d’Inde qui font fuir les nuisibles et un lapin ;
– 1 mare qui attire une faune et une flore rare et dont l’éco-système participe à l’équilibre du potager ;
-1 lombricomposteur et 5 bacs d’1m3 de compost.

L’objectif est de consommer la production

En 2017, la ferme a construit une serre aquaponique. Cette serre est composée d’un bac à poissons et d’un autre bac destiné à la culture. Elle fonctionne en circuit fermé où, la culture de légumes et l’élevage de poissons comestibles sont interdépendants. Les plantes se nourrissent des déjections des poissons riches en azote.
La production de la serre aquaponique est estimée à près de 400 kilos de poissons et 3 tonnes de
fruits et légumes par an, et ce, sur un tout petit espace.

L’un des objectifs de la ferme de la Recyclerie, est l’expérimentation, mais également la consommation de sa production. Et c’est pour cela que rien n’est laissé au hasard. Le sol de la ferme, chargé en métaux lourds, est régulièrement analysé. Seuls les légumes qui ne captent pas les métaux lourds sont plantés à même le sol. Beaucoup sont cultivés dans des bacs avec de la terre apportée. La totalité des productions du potager est utilisée dans les cuisines du restaurant de la Recyclerie. Petit à petit, et à force de travail et d’expérimentation, la terre de l’ancienne voie ferrée retrouve sa richesse. A la suite d’une étude menée par l’Observatoire Participatif des Vers de Terre sur le sol du potager, les résultats ont dévoilé que même après des décennies de déchets jetés, le travail quotidien mené par les employés de la ferme urbaine a porté ses fruits. Le sol du potager est l’un des plus riches de Paris, avec plus de 127 vers au m2.

Les bénévoles sont les bienvenus

La ferme urbain a également pour vocation de sensibiliser tout citoyen à l’agro-écologie et de montrer la possibilité de construire des espaces innovants qui favorisent une alimentation saine, locale et durable.
Vous pouvez adhérer à l’association et/ou participer à différents ateliers autour des thèmes du jardinage, de la biodiversité, de la place de la nature en ville ou de la découverte des animaux. Les bénévoles sont les bienvenus pour prêter main forte.
La ferme est ancrée localement et si vous habitez non loin de la Porte de Clignancourt, vous pouvez déposer vos déchets dans le compost de la ferme et, en tant qu’adhérant, vous êtes inviter à venir chercher des oeufs quand bon vous semble.

Pour plus de renseignements sur la Recyclerie, c’est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *