Guidisto, un portail qui fait la part belle à l’écovolontariat

Frank, fondateur de Guidisto.
Frank, fondateur de Guidisto.

Fondé en 2016, guidisto-volontariat.fr rassemble sur son portail des missions de volontariat à l’étranger dans des domaines variés : social, construction, santé, enseignement, mais aussi et surtout protection de l’environnement et des espèces animales. Retour sur la genèse du projet et sur le parcours de Frank, son fondateur, fortement marqué par l’écovolontariat.

Allemand de naissance, Frank milite depuis ses 11 ans dans des associations écologiques, comme l’ONG allemande NABU. Après son bac, il effectue en 1991 une mission de 8 mois dans le sud de la France, au sein de l’écomusée de la Crau. Pour Frank, le déclic sera double, puisque cette expérience marquera le début de son attachement durable à la fois pour la France et pour l’écovolontariat. C’est en effet pendant cette mission qu’il commencera à rédiger une brochure sur l’écovolontariat, qui deviendra quatre ans plus tard le guide Jobben für Natur und Umwelt (S’engager pour la nature et l’environnement), qui s’écoulera à plus de 15 000 exemplaires outre-Rhin.

Par la suite, il continue sa carrière dans le domaine du volontariat, et lance en 2013 le portail germanophone wegweiser-freiwilligenarbeit.com, dont le pendant francophone verra le jour en 2016 sous le nom de guidisto-volontariat.fr. Complètement indépendant, le portail a pour objectif de mettre en contact des organismes de volontariat sérieux avec des volontaires souhaitant s’engager dans une mission véritablement responsable.

Apporter sa pierre à l’édifice d’un volontariat responsable

À l’origine de la création de Guidisto, deux constats :
> Il existe aujourd’hui une telle quantité de missions qu’il est très difficile pour un candidat au départ de s’y retrouver.
> Certaines missions et organismes ne sont pas recommandables et il arrive que certains bénévoles fassent sans le vouloir plus de mal que de bien.

Le portail permet de rassembler en un même endroit plusieurs centaines de projets, pour permettre aux candidats au départ de pouvoir facilement les comparer et trouver celui qui leur correspond le mieux. Les organismes de volontariat qui peuvent publier leurs projets sont triés sur le volet, grâce à une procédure de sélection systématique et rigoureuse, qui à l’heure actuelle élimine plus d’organismes qu’elle n’en fait passer. Dès le lancement du portail, Frank a également décidé de refuser catégoriquement certains types de projets néfastes, comme les missions d’écovolontariat avec des bébés lions.

Un large choix de missions d’écovolontariat

ecovolontaireGuidisto répertorie aujourd’hui plus de 350 missions, parmi lesquelles plus d’un tiers correspondent à des projets d’écovolontariat. Ceux-ci sont d’ailleurs particulièrement sollicités par les visiteurs, particulièrement en Afrique, Asie et Amérique du Sud, mais aussi en Europe.

Retrouvez sur le portail :
> Des missions d’écovolontariat, pour s’impliquer dans la protection de l’environnement, des habitats naturels et des espèces d’animaux sauvages.
> Des missions d’écovolontariat marin, pour agir pour la protection des mers, des océans et des espèces d’animaux marins.
> Des missions vétérinaires et de soins animaliers, pour soutenir le personnel d’un centre ou d’un refuge et apporter des soins à des animaux sauvages ou domestiques.

Et suivez Guidisto également sur :
Facebook : facebook.com/guidisto.volontariat
Twitter : twitter.com/guidistoportail

L’équipe de Guidisto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *