Coronavirus et mission d’écovolontariat : le point sur la situation

ecovolontariat dauphin
Cétacés de Méditerrannée : crédit photo Cybelle Planète

Avec l’urgence sanitaire et les contraintes liées au coronavirus, il est difficile de se projeter dans une mission d’écovolontariat. Cap sur la Terre fait le point sur la situation avec ses différents partenaires, pour vous aider à vous projeter. Comment les écovolontaires ont été rapatriés en France ? A partir que quand est-il envisageable de partir en mission ? Quelles sont les différentes politiques d’annulation des associations ? Toutes les réponses ci-dessous.

Cap sur la Terre : Avez-vous actuellement des écovolontaires en mission ? Ceux qui étaient sur le terrain au moment de la déclaration du confinement ont-ils pu rejoindre la France ? Quelle a été votre stratégie à ce moment-là ?

Cybelle Planète : Nous n’avons plus d’écovolontaires sur le terrain actuellement. Nous avons contacté l’ensemble des écovolontaires qui étaient en mission, avant le confinement, car il nous semblait important d’anticiper les choses. Le rapatriement a été assez facile pour les écovolontaires qui ont tout de suite réagis. En revanche, pour ceux qui ont attendu plusieurs jours avant de décider de rentrer, l’organisation a été plutôt compliquée car les frontières étaient fermées, les compagnies aériennes débordées et les ambassades pas toujours présentes. Bien sûr, nous avons également contacté nos partenaires locaux pour qu’ils puissent aider les volontaires à organiser leur départ au mieux ! A ce jour, tous les écovolontaires sont rentrés chez eux en bonne santé !

Freepackers : Une seule volontaire a souhaité rester au refuge des éléphants au Sri Lanka, où elle se sent en sécurité. En raison des conditions de confinement et de la quarantaine, les missions ont été obligées de cesser de prendre des volontaires depuis mi mars.
La plupart des autres volontaires ont regagné le territoire français. Trois volontaires en Australie devaient rentrer en France sur un vol de rapatriement le 12 avril, et trois autres volontaires aux Fidji attendent un vol de rapatriement de l’ambassade de France pour la mi avril également.
La seule façon de rapatrier les écovolontaires a été de faire appel appel aux ambassades de France à l’étranger. Les frontières ont fermé brusquement et les vols commerciaux ont été annulés  du jour au lendemain.

Participe Futur : nos missions cétacés ne sont ouvertes que l’été.

People and the Sea : A la suite des mesures de confinement prises par les Philippines et la France, nous avons pris la décision de rapatrier tous les volontaires. Nous les avons assistés pour qu’ils puissent rejoindre Cebu (aéroport international), d’où ils ont pu contacter l’ambassade de France. Ils ont dû attendre 15 jours pour pouvoir être rapatriés avec l’aide de l’ambassade ; Tous les vols commerciaux étant annulés. L’équipe était en contact journalier avec eux afin de pouvoir les aider à contacter les services du gouvernement selon les besoins. A ce jour, le projet de People And the Sea poursuit son travail grâce à l’équipe locale qui est encore opérationnelle sur place, et continue de soutenir la communauté.

VolonTerre Africa : Non il n’y a pas d’écovolontaires en mission en ce moment. J’en avais 12 en Afrique du Sud encore quelques jours avant le confinement. Ils ont cependant tous pu rejoindre la France, mais cela n’a pas été évident de leur trouver des places dans les derniers vols pour la France ! Ils ont finalement pu rentrer, en 2 groupes, 4 jours avant le début du confinement. La stratégie a été simple. VolonTerre Africa a donné le choix aux volontaires entre rester dans les projets ne sachant pas combien de temps ils seraient confinés et moyennant une participation minimum à la vie sur place vus les coûts engendrés ou renter en France. Ils ont tous choisis de rentrer n’ayant aucune visibilité sur la suite des événements.

Daktari Bush School mission
Mission en Afrique du Sud.

Daktari Bush School : Actuellement, nous avons 2 volontaires avec nous qui étaient arrivés bien avant le début des quarantaines imposées par les différents gouvernements.
Certains volontaires avaient pris la décision d’écourter leur séjour et de rentrer chez eux avant même que les mesures officielles d’isolement n’aient été mises en place. Deux d’entre eux, qui sont encore avec nous aujourd’hui, n’ont pas pu rentrer dans leur pays d’origine car les vols commerciaux ont été suspendus. Nous avons bien évidemment prolongés leur séjour à DAKTARI tant que nous n’aurons pas la certitude qu’ils pourront regagner leur pays de manière sécuritaire !

Cap sur la Terre : Actuellement les écovolontaires hésitent à réserver des missions, notamment à l’étranger. Quelle est votre politique d’annulation (séjour/billets d’avion) ? Est-il possible de reporter les missions d’écovolontariat en cas d’annulation ?

Cybelle Planète : Il faut savoir qu’à ce jour aucune assurance annulation ne couvre les annulations dues au covid-19, en tout cas pas à ma connaissance. Pour les billets d’avion, nous avons pris la décision de ne plus en prendre pour les volontaires jusqu’à ce que la situation s’améliore car les compagnies aériennes ne sont franchement pas fiables…
Pour les inscriptions aux missions d’écovolontariat :  Nous avons annulé toutes les missions jusqu’au 31 mai 2020, les dates ont été reportées ou bien des avoirs ont été faits
–          Pour ce qui est des annulations dues au covid-19, en accord l’ordonnance prise en application de l’article 11 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19, toute annulation survenue à cause de la crise sanitaire, pourra être reportée dans les 18 mois qui suivent la date d’annulation, et ne pourra donner lieu à un remboursement qu’après cette période de 18 mois.
–          Pour ce qui est du délais minimum avant d’annuler, chaque projet partenaire ayant des exigences différentes, nous avons listé mission par mission les délais, et les possibilités de report. Vous trouverez le détail de la politique d’annulation en fonction des projets ici.

Freepackers : Nous proposons une assurance annulation, mais il faut savoir qu’aucune assurance ne rembourse des annulations en raison de facteurs externes (catastrophe naturelle et sanitaire par exemple). Exceptionnellement les volontaires peuvent annuler jusqu’à 30 jours pour obtenir un remboursement (- frais d’inscription de 300 euros) et ils peuvent reporter leur voyage sans frais jusqu’à 24 mois.

Participe Futur : Dans le cas d’annulation nous rembourserons intégralement les versements effectués sur demande de l’écovolontaire

People and the Sea : Pour les réservations faites pendant la durée de confinement, nous proposons aux volontaires l’annulation sans frais jusqu’au jour du départ (mais pour condition d’impossibilité de voyager pour cause de coronavirus uniquement). Si les voyages sont autorisés, nos conditions d’annulation sont  le remboursement à 100% jusqu’à 60 jours avant le départ, 50% entre 60 et 31 jours du départ, et pas de remboursement entre 30 et à 0 jours du départ. Les billets d’avion sont pris par les volontaires directement. Nous offrons aux volontaires la possibilité de reporter leur mission pendant 18 mois.

VolonTerre Africa : VolonTerre Africa ne s’occupe pas de la réservation des billets d’avion. Le remboursement ou non du billet était donc à voir avec l’agence de voyage par laquelle les volontaires sont passés. Pour autant, afin de les aider au  mieux et compte tenu de l’urgence de la situation, j’ai servi d’entre metteur avec l’agence pour décaler leurs billets. Par chance, ils étaient tous passés par une agence.
Pour la politique de remboursement ou d’annulation, elle diffère d’un projet à l’autre car les 5 projets de VolonTerre Africa sont indépendants les uns des autres. Aussi, ils sont tous OK pour permettre de reporter les séjours sur une durée de 12 mois pour certains, à 15 mois pour d’autres.
Sous certaines conditions, certains projets sont OK pour un remboursement à hauteur maximum de 50% de la somme déjà versée si le volontaire ne souhaite pas reporter.
Pour le moment, VolonTerre Africa annule et propose les 2 options pour tout départ d’ici fin Juin 2020 et ajustera en fonction de la situation d’ici là.

Daktari Bush School : Si les volontaires annulent leur séjour minimum 3 mois avant la date d’arrivée, ils seront remboursés à 100%, mais nous conseillons aux personnes intéressées d’attendre avant de faire le paiement, car ils peuvent reporter leur séjour sans frais jusqu’à décembre 2021. Les personnes intéressées peuvent tout à fait bloquer des dates de séjour mais nous conseillons à nos potentiels volontaires d’attendre avant d’effectuer tout paiement car il est encore très incertain de savoir quand nous pourrons accueillir à nouveau des volontaires.

people and the sea transect
Protégez les récifs coralliens !

Cap sur la Terre : Sur place, dans les missions, des mesures d’hygiène ont-elles été mises en place ?

Cybelle Planète : Oui tout comme nous… Nous n’avons pas d’écovolontaires sur place, donc nous ne sommes pas encore très exigeants là-dessus…

Freepackers : Les projets n’acceptent plus de volontaires, mais se préparent pour la reprise avec l’acquisition de masques, de gel désinfectant, et la mise en place de consignes de sécurité. La plupart des projets sont en contact constant avec les autorités locales pour rester conformes aux exigences de chaque État et pour avoir un maximum d’informations sur les possibles dates de réouverture des frontières.

People and the Sea : Notre équipe suit les recommandations du gouvernement philippin.

VolonTerre Africa : 4 des 5 missions de VolonTerre se trouvent dans la brousse, dans des réserves, et donc très reculées, loin de la ville et de la population. Les risques sont donc fortement minimisés. Pour autant un protocole a été mis en place avec un lavage de main plus assidu.
Par ailleurs, la population étant actuellement confinée, personne ne sort et ne rentre au sein même des campements.

Daktari : Nous avons mis en place des mesures d’hygiène et sécurité : désinfectant pour les mains disponible, aucune sortie ni interaction avec l’extérieur pendant toute la durée du confinement (prévue jusqu’au 16 avril 2020). Si nous sommes amenés à aller en ville pour faire des courses, le port de masque et de gants sont obligatoires.

Cap sur la Terre : A partir de quand pensez-vous qu’il sera possible de réserver des missions d’écovolontariat ?

Cybelle Planète : Il est possible de s’inscrire à une mission. Nous avons maintenu la mission cétacés et biodiversité du pélagos en France (car ce sera certainement plus simple de ne pas sortir des frontières…)

Freepackers : Nous traitons toutes les demandes entrantes, nous mettons des options sur les dates souhaitées, mais nous ne demandons pas de paiement avant d’avoir plus de visibilité. Cela évite les frais administratifs pour nous et les pertes d’acomptes pour les volontaires. Les départs sont maintenus pour le moment à partir de Juin 2020. Nous faisons un point tous les mois et gardons la possibilité de reporter les missions sans frais jusqu’à 24 mois.

Participe Futur : Les responsables de l’association ont tenu une réunion par Internet ce 6 mai 2020. Difficile d’attendre plus longuement les décisions des autorités françaises quant à l’organisation et la mise en place de nos missions en mer de l’été 2020. En effet, Alcyon est toujours à sec et en attente des travaux annuels que nous ne pouvons toujours pas réaliser. D’autre part, bien que nous ayons enregistré des demandes de participation à nos missions d’écovolontariat, celles-ci sont peu nombreuses comparativement aux années antérieures à cette date ; et cela est bien compréhensible.
Nous ne pensons pas qu’il sera toujours interdit de naviguer aux mois de Juillet et Août 2020, cependant nous estimons qu’il y a un risque réel que le coronavirus soit toujours présent à cette période. Les distanciations physiques et gestes « barrières » sur un voilier sont impossibles. Un équipier, un guide, le chef de bord peut déclarer des symptômes 48 heures après le départ de la mission et imposer le retour du bateau au port. Les participants à cette mission seront non seulement mécontents, mais risquent une mise à l’isolement. Quant au voilier il devra être désinfecté sanitairement avec le risque d’annulation de la mission suivante.

C’est donc avec regret que nous annulons la campagne d’été 2020 dans son intégralité. Cela ne nous empêche pas de poursuivre nos activités et de travailler sur un projet ambitieux pour 2021 : une expédition vers l’Arctique et la campagne d’écovolontariat de l’été prochain.
.

People and the Sea : Nous acceptons les réservations dès le mois de juillet, mais avec la possibilité d’annulation si les règles de confinement sont maintenues.

VolonTerre Africa : Pour le moment VolonTerre Africa ne prend pas de nouvelles réservations avant octobre 2020. De toute façon c’est techniquement impossible car la réservation ferme se fait avec une réservation de billets d’avion.
Pour autant, il est tout à fait possible de faire des demandes d’information afin de se projeter à partir de cette date, quitte à caler un créneau de dates de réservation dans un 2è temps.
Une inscription à une mission ne se fait pas dans la précipitation. Il faut entre 2 et 4 mois en moyenne pour préparer son départ. Il est très important que de nouvelles réservations soient prévues dès la levée du confinement, moment ou les projets auront 2 fois plus besoin des volontaires qu’à l’habitude…..

Daktari : Nous restons positifs quant à l’issue prochaine de cette crise, et nous avons hâte de voir venir des jours meilleurs pour accueillir de nouveau les volontaires et les enfants !

Merci à Cybelle Planète ; VolonTerre Africa ; Freepackers ; Participe Futur ; Daktari Bush school ; People and the Sea.

Propos recueillis par Laurence Dupont

Toutes missions d’écovolontariat des partenaires ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *