5 questions à se poser pour choisir sa mission

Nathalie, fondatrice de VolonTerre Africa, a vécu elle-même de nombreuses expériences de volontariat avant de proposer aux autres ce type d’expériences…
Ainsi et au vue de son expérience personnelle, elle nous livre ce qui, pour elle, sont les 5 bonnes questions à se poser pour bien choisir son volontariat…

1. Quelles sont mes motivations ?

Je pense que c’est primordial de répondre en 1er à cette question et surtout de se répondre à soi-même le plus honnêtement possible…
Le volontariat signifie de participer à des activités utiles et réflechies. C’est-à-dire que les activités proposées ne le sont pas par hasard et que le travail doit être fait par tous, pour le bon fonctionnement de l’association dans le but d’avoir un véritable impact…
De ce fait, si on se voile la face et qu’on veut participer à ce genre d’expérience en n’étant pas à 100% motivé et prêt à se retrousser les manches, alors on risque de se retrouver dans une situation où on ne sera pas bien et il est souvent bien trop tard pour se poser les vrais bonnes questions quand on est déjà sur place…
Le volontariat n’est pas du tourisme. C’est du travail, dans la bonne humeur et sans jugement, où certes il y a toujours du temps pour faire du tourisme (en général 1 ou 2 journées par semaine en fonction des missions) mais ça ne doit pas être la motivation 1ère de son engagement.

2. Suis-je plus attiré par le soutien aux animaux ? à la population ? aux deux  ?

Je pense qu’il est important de bien définir ses centres d’intêret car c’est autour de cela que va dépendre son choix. Par exemple ne pas choisir une mission 100% animaux si on a aussi envie d’aller à la rencontre de la population…

3. Quelle va être une journée type ? Quelles sont les activités ?

Il est bien important de comprendre avant de partir à quoi vont ressembler les journées…
A quelle heure dois-je me lever ? Quelles sont les activités récurrantes prévues chaque jour ? Y a-t-il des activités physiques, et si oui, est-ce que je m’en sens capable ? Ces exemples de questions sont importantes pour bien cerner ce dans quoi on s’engage. En effet, n’étant pas du tourisme, les activités ne sont en général pas à la carte…
Aussi, même s’il est important de se projetter dans sa mission, il ne faut pas oublier que l’imprevu et la découverte feront aussi grandement partie de la réussite de votre volontariat…

4. Quelles sont mes craintes, et suis-je prête à faire des efforts pour les surmonter (langue, confort, etc)

Encore une fois, il est important de se poser ces questions et être honnête avec soi-même afin de ne pas se retrouver dans une situation non adaptée. Bien définir ses craintes est important pour se poser la question de savoir si on est prêt ou pas à les surmonter… la question de la langue revient par exemple très souvent. Si on ne parle pas très bien anglais, ce n’est pas forcément très grave mais est on prêt à s’exprimer ? même éventuellement avec de nombreuses fautes.
Suis-je prêt à réduire mon confort de vie ? A vivre en communauté ? A respecter des régles ? sont autant de questions qu’il faut se poser en amont et même si on pas toutes les réponses il faut au minima les anticiper…

5. Comment être sûre que c’est un organisme sérieux ?

C’est une exellente question et, bien qu’il n’y ai pas d’ordre spécifique, elle aurait vraiment pu être la question numéro 1 !! 🙂
Il existe en matière de volontariat en Afrique du Sud – puisque cette destination est la spécialité de VolonTerre Africa – des centaines d’associations et il n’est pas toujours facile de faire le tri et de faire son choix…
Quelques astuces pour bien choisir son organisme sont, par exemple, d’avoir un interlocuteur en face à face ou au moins au téléphone… pouvoir avoir un accès facile démontre aussi que si on a un problème sur place on peut joindre quelqu’un facilement.
Une autre astuce est de contacter des volontaires ayant déjà vécues l’expérience et ayant ainsi un regard objectif sur l’expérience…
S’assurer que l’organisme a un minimum de vécu peut rassurer car cela signifie qu’il est perrein dans le temps et que son action est utile.
Faire des recherches sur Internet et voir ce qu’on peut trouver… y a-t-il des articles sur cette association ? est-elle référencée sur des blogs spécialisés ou des forums ? Bref, est-ce qu’on en parle ?
Aussi, ne pas hésiter à demander des documents administratifs comme un document d’enregistrement pour être sure de s’adresser à un organisme sérieux et légal…

Ce ne sont que quelques idées, mais c’est important de s’assurer du sérieux de l’organisme car nombreux d’entre eux ont malheureusement mis plus l’important sur le côté financier que sur le véritable impact sur le terrain…

Ces 5 questions sont choisies par Nathalie mais ce n’est évidemment pas une liste exhaustive. Dans tous les cas ce qui est important c’est de se les poser en amont de sa décision et pas sur place, quand les conséquences engendrées peuvent être négatives pour tout le monde…

Pour plus d’info sur les missions proposées par VolonTerre Africa, rendez-vous sur leur site Internet www.volonterreafrica.fr ou sur les réseaux sociaux:
Instagram: www.instagram.com/volonterreafrica
Facebook: www.facebook.com/volonterreafrica

Pour contacter Nathalie par mail : info@volonterreafrica.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *