Protéger la faune sauvage au Malawi

Les participants viennent aider un sanctuaire de faune sauvage, au Malawi, en plein cœur de l’Afrique Australe. De nombreuses espèces menacées d’extinction y sont hébergés comme le lion, les babouins, les crocodiles, les antilopes…. et elles bénéficient de soin adaptés et d’un programme de réintroduction complet.  Ce projet dispose d’une clinique vétérinaire professionnelle et mène également des recherches sur les éléphants et les primates.

La mission

Véritable trésor de biodiversité, le Malawi est aujourd’hui menacé par le braconnage et la déforestation. En participant à cette mission d’écovolontariat vous aurez la chance de pouvoir prendre part à un programme complet de sauvegarde de la faune sauvage.

Le sanctuaire de faune sauvage héberge plus de 200 animaux recueillis souvent en très mauvais état ou bébés orphelins. Ces derniers bénéficient de soins adaptés, dans la clinique vétérinaire, et d’un programme de réintroduction dans leur milieu naturel, lorsque cela s’avère possible. Les écovolontaires participent à l’ensemble des tâches journalières du sanctuaire. Ils sont aussi impliqué dans le programme d’éducation environnementale dans les écoles de la région, et s’ils restent plus de 2 semaines, au programme de recherche sur les primates ou les éléphants dans une réserve naturelle.

Véritable institution dans son genre, le sanctuaire de faune sauvage est une opportunité unique de contribuer à la sauvegarde d’espèces africaines emblématiques et fortement menacées. La diversité des espèces présentes vous permettra de mieux comprendre les besoins spécifiques à chacune d’entre elles.

Rôle des écovolontaires

Dans le sanctuaire, les écovolontaires vont participer à l’ensemble des tâches journalières dédiées aux animaux :

  • soins aux bébés orphelins,
  • nettoyage des enclos, préparation de la nourriture,
  • enrichissement des enclos,
  • programme de réhabilitation,
  • aide ponctuelle aux vétérinaires,
  • actions d’éducation à l’environnement dans le sanctuaire ou dans les écoles…

Pour les personnes participant plus de 4 semaines, il est possible de partager leur temps entre le sanctuaire et un programme de recherche dans une réserve naturelle, sur les éléphants ou les primates.

Dates et frais de mission

Le projet accueille les écovolontaires toute l’année pour une durée minimale de 2 semaines.

La participation bénévole des écovolontaires sur le terrain, s’accompagne d’un Don Biodiversité (1), dont le montant est calculé en fonction du projet et du temps passé sur place. Le montant minimal du Don Biodiversité pour la mission « Sanctuaire des singes vervet en Afrique du Sud » est de :

  • 2536 € pour les particuliers et les congés éco-solidaires(2)
  • 1998 € pour les étudiants et les demandeurs d’emploi

(1) Déduction fiscale : Chaque don effectué à Cybelle Planète ouvre droit à une déduction fiscale de 66% ou de 60 % pour les particuliers ou les entreprises assujettis à l’impôt sur le revenu (ou IS) en France. 

(2) Le congé éco-solidaire permet aux salariés de partir en mission d’écovolontariat durant leurs congés avec le soutien financier de leur employeur.

Infos pratiques
  • Aucune expérience particulière n’est nécessaire pour participer.
  • 18 ans minimum.
  • La langue de travail est l’anglais.
  • 2 semaines minimum et 12 semaines maximum de participation.
  • Cette mission peut faire l’objet d’un stage d’étude.