Protection des animaux sauvages en Équateur

Protection des animaux sauvages en Équateur. Cette mission en Équateur propose aux volontaires de participer à la protection de nombreuses espèces sauvages de l’Amazonie, tout en vivant en immersion totale dans la culture équatorienne. Dans le centre, se trouvent plusieurs animaux nécessitant une aide et des soins quotidiens, cette mission est parfaite pour les amoureux de la nature.

La mission animaux sauvages

Les animaux de ce refuge sont souvent victimes de maltraitance, négligence ou d’abandon, d’autres sont sauvés des chasseurs, marchands d’animaux, ou encore retirés de familles qui les gardaient en captivité. Ils ont donc besoin de beaucoup d’attention et de soins. En tant qu’écovolontaires, vous participerez aux différentes activités en lien avec le bien-être des animaux et du bon fonctionnement du refuge, l’aide des participants est indispensable et permet, quand les conditions le permettent de remettre des animaux en liberté. 

Entretien du refuge, soins aux animaux

Les écovolontaires participent à de multiples activités telles que : l’entretien général du refuge, le soins des animaux, l’assistance vétérinaire, les travaux de construction, de réparation, préparer et nourrir les animaux, aider les nouveaux arrivants du centre… Pendant les week-ends, les volontaires peuvent se reposer, profiter des environs, visiter les jardins, musées,… Il est aussi possible de pratiquer des activités comme le rafting, la tyrolienne ou le saut à l’élastique.  

Le rôle des écovolontaires

Les participants de cette mission doivent être conscients que leur aide au sein du refuge est précieuse et que certaines tâches sont moins amusantes que d’autres, cependant elles sont importantes pour le bien-être des animaux ! 

Dates et frais de mission

  • 2 semaines : 850 euros. 
  • 4 semaines : 1200 euros. 
  • 8 semaines : 1870 euros. 
  • 3 mois : 2620 euros. 

Infos pratiques  

Il y a 3 options de logement disponibles pour les volontaires : 

  • Chez l’habitant en B&B ou en demi-pension. 
  • En résidence étudiante ou en colocation.
  • En auberge de jeunesse.

Un niveau d’espagnol intermédiaire est nécessaire pour participer à ce projet. L’école sur place propose des cours allant de 10h à 25h par semaine avec des activités sociales et culturelles en option.