Eco-volontaire au refuge Inti Wara Yassi dans la jungle bolivienne

Jane Goodall lors d'une visite au refuge. (Photo Inti Wara Yassi)
Jane Goodall lors d’une visite au refuge. (Photo Inti Wara Yassi)

La communauté “Inti Wara Yassi” est une organisation non gouvernementale bolivienne. Elle a créé l’unique refuge pour les animaux sauvages maltraités en Bolivie. Des volontaires, en provenance du monde entier, y travaillent et intègrent l’équipe pour quelques semaines ou plusieurs mois afin de réapprendre la liberté aux animaux.

Inti Wara Yassi signifie « soleil, étoile, lune » en dialectes indigènes quechua, aymara et guarani. La communauté a été fondée en 1992 par Juan Carlos Antezana. Au début, il s’agissait d’une association qui enseignait aux enfants des rues. Lors d’un voyage organisé par Juan Carlos, enfants et accompagnateurs ont compris l’impact destructeur de l’homme sur la nature.

Le premier refuge à Villa Tunari dans le parc Machia est né ainsi, en 1996. En 2002, un deuxième terrain, situé entre Trinidad et Santa Cruz est acheté pour le deuxième refuge : “Ambue Ari”.

Aujourd’hui les deux refuges hébergent près 200 singes appartenant à sept espèces différentes. La communauté “Inti Wara Yassi” soigne également une centaine d’oiseaux : toucans, faucons, perroquets. Sont également présents des coatis, des tortues d’eau et de terre, des serpents (parfois), et des félins sauvages (ocelots, pumas et jaguars). La plupart de ces animaux appartiennent à des espèces menacées.

Mission des eco-volontaires : les écovolontaires travaillent avec les animaux. Ils les promènent dans le parc, les caressent et leur donnent à manger. Nombre d’entre eux sont traumatisés à cause de mauvais traitements, ils ont besoin de beaucoup d’amour et d’attention pour s’en
remettre.

Conditions
Il n’est pas nécessaire d’être biologiste ou vétérinaire (même si bien sûr ces professions sont essentielles à la bonne marche du projet), il suffit d’aimer les animaux.

A qui s’adresser ? : Inti Wara Yassi

Tags from the story
,

16 Comments

  • Bonjour. Je souhaiterais être volontaire durant 15 jours ou 3 semaines soit entre decembre et janvier, soit en Aout 2011. Faut il impérativement parler espagnol ? Quelle serait la meilleure périolde pour vous ?
    Je connais les conditions extrèmes des tropiques. J’ai suivi un photographe animalier pendant trois mois au parc national de Corcovado, Costa Rica. Bonne condition physique et passionné de la faune sauvage depuis presque toujours.
    A bientôt j’espère pour organiser avec vous, ma venue chez vous.
    Trés respectueusement. Nicolas

  • bonjour, je suis également interessée pour effectuer cette mission et me rendre utile …
    alors si je peux apporter un peu de mon aide, je serais ravie.

    ps: Nicolas Luneau (es tu sur facebook?) je voulais communiquer avec toi et avoir quelques infos si tu en as… et egalement pour parler un peu plus de ton experience de photographe…

    je vais contacter l’association car ca fait pas mal de temps que cette idée me trotte dans la tete…

  • Bonjour,
    je suis vraiment très intéressée par cette mission. Je suis en fin d’étude de comportementaliste animalier et j’ai effectué quelques stages également en contact direct avec l’animal.
    J’aimerais savoir si quelqu’un a déjà participer à ce projet car cela me semble compliqué à gérer. On ne peut absolument pas réserver si j’ai bien compris.
    Quelqu’un à des conseils à me donner, une expérience à partager ?
    Merci beaucoup

  • Bonjour,

    J’aimerai savoir s’il faut avoir un certains âge pour pouvoir faire cette mission?

    Camille

  • Bonjour,

    Je souhaite partir pour 6 mois voir plus pour la Thaïlande, Nord ou Sud, offrir mon aide et soutien aux animaux en difficultés.
    Comment cela ce passe-t il car mon départ et prévue pour Novembre 2012?
    En vous remerciant 🙂

  • Bonjour,
    J’aimerais partir pour une durée 6 mois (de janvier à juillet 2014) dans une mission éco-volontaire en Amérique du Sud, et celle-ci m’intéresse particulièrement. Je me demandais s’il y avait besoin d’un visa spécifique pour les longues durées, comment cela se passer par rapport aux assurances, et comment cela se passait au niveau financier pour de longues durées ?

  • Bonjour, nous sommes deux sœurs (59 et 56 ans) en France et souhaitons venir vous retrouver en Bolivie durant trois semaines. Pas de connaissances
    particulières, à part notre amour pour les animaux en détresse auxquels nous aimerions apporter toute la tendresse dont ils ont besoin avant de repartir libres dans leur habitat… Acceptez-vous les bonnes volontés ?
    Bien cordialement R. AILLET DIJON FRANCE

  • bonjour
    je viens juste donner un avis sur le mode de fonctionnement depuis apparement quelques annees de cette asso, en effet nous avons pu, au cours de notre volontariat de trois semaines assister a un coup de gueule des volontaires et travailleurs permanents, duquel nous avons tire quelques conclusions, pas tres enthoousiasmantes… en effet les plans de relachement sont moindres voir inexistants, et la directrice a fini par nous faire sentir « vache à lait », quelques abus egalement sur une caution qui vous est demande meme si vous quittez plus tot la mission pour probleme de sante… bref si besoin d informations supplementaire dans la limite de ce que j ai constate et entendu des personnes presentes depuis plusieurs annees… a bon lecteur SALUT

  • Bonjour,

    Juste pour revenir sur le commentaire précédent car ça me ferait du mal de laisser ça comme ça pour les éventuels personnes intéressées par ce projet.
    Je ne sais pas dans quel parc tu étais Eric, et je ne sais pas ce qu’il s’est passé exactement pour que tu laisses ton comm, mais même si tu as tes raisons je trouve que ce serait dommage de décourager des potentiels volontaires.

    J’ai passé plusieurs mois à Ambue Ari et peut témoigner qu’Inti Wara Yassi est une organisation qui mène un dur combat pour secourir, recueillir, soigner et s’occuper des animaux sauvages victimes du trafic, et je tenais à dire que:
    primo réhabiliter un animal dans son milieu naturel est impossible quand cet animal a été capturé tout petit, donc effectivement il y a plusieurs animaux aux parcs qui ne seront jamais relâchés, c’est pour ça aussi qu’ils ont besoin de volontaires, pour s’en occuper du mieux possible et leur apporter le meilleur qu’ils puissent avoir en captivité. J’ai travaillé notamment avec un puma qui a grandi dans un camp militaire et qui en était en quelque sorte la mascotte, mais quelle mascotte: attaché sous un banc, nourri aux pâtes (!!!) et presque pas d’eau. Ce puma a maintenant 6 ans et il a des problèmes digestifs liés à la malnutrition, dans la nature il ne pourrait pas survivre, il ne saurait pas chasser correctement et s’il mangeait une proie il serait malade, et quand bien même, il se rapprocherait des villages et des hommes et serait tué.
    Voilà pourquoi Inti Wara Yassi a besoin de nous.
    Ceci étant dit il y a des centaines d’animaux qui ont été relâchés, notamment des singes et des oiseaux, et beaucoup d’autres espèces je peux en témoigner.

    Ensuite je voulais aussi rappeler qu’y aller en tant que volontaires et apporter notre aide c’est vraiment génial, mais qu’il ne faut pas se voiler la face, ce dont ils ont vraiment besoin et ce comme toutes les associations c’est d’argent. Inti Wara Yassi ne reçoit aucune aide du gouvernement et ne survit que grâce à la générosité des volontaires et des donateurs. D’autre part le coût pour un mois dans un des refuge est très peu élevé par rapport à d’autres structures qui proposent de l’écovolontariat.
    A chaque fois que j’ai été au camp j’ai toujours volontairement laissé ma caution en partant, un prix si dérisoire en euros et pour nous européens alors que là bas avec ça tu peux nourrir tous les aniamux du camp pendant 5 jours.

    Bref chacun son expérience, mais plutôt que de rester sur un comm négatif je préfère participer à la discussion, car partir en Bolivie s’occuper d’animaux sauvages dans la jungle c’est une expérience unique et vraiment formidable et Inti Wara Yassi vaut vraiment le coup!
    Allez-y, sans hésitation.

  • Bonjour,

    j’ai regardée plusieurs sites et je ne trouve pas l’endroit pour m’inscrire en temps qu’Éco-Volontaire dans refuge Inti Wara Yassi.
    Pouvez-vous m’aider ?

  • Bonjour,

    Je suis actuellement à Sucre pour une durée indéterminée oú j’aimerais effectuer un travail de bénévolat avec les enfants. Mais étant très attirée par les animaux, je suis réellement intéressée par ce projet.
    Mais j’aimerais savoir oú se trouve exactement cette ONG, comment puis-je y accéder et s’il y a moyens d’avoir plus d’infos ou un personne de contact sur place avec qui je peux communiquer.

    Merci d’avance à l’attention que vous porterez à mon message et toute bonne journée!

  • Bonjour,

    Concernant les refuges d’Inti Wara Yassi en Bolivie, vous pouvez trouver toutes les infos et mises à jour sur ce blog en français :

    http://www.intiwarayassi.fr/

    Vous pourrez aussi accéder au site direct d’Inti Wara Yassi, en anglais et en espagnol.

    Bon voyage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *