Le village des tortues déménage à Carnoules

La tortue d'Hermann vit dans le massif des Maures.

Le village des tortues de Gonfaron vient de déménager dans un espace plus adapté à ses activités. Les écovolontaires sont toujours les bienvenus, même si leur travail n’est plus tout à fait le même. Explications.

Il y a du nouveau au village des tortues de Gonfaron. Tout le village ainsi que ses tortues ont déménagé à Carnoules, un village situé à une quinzaine de kilomètres, mieux adapté et toujours ouvert aux touristes. Le village des tortues est née à l’initiative de Bernard Devaux, passionné par la tortue d’Hermann qui vit dans le massif des Maures. Cette petite tortue de terre peuplait jadis le maquis et la garrigue, jusqu’à ce que les constructions, les autoroutes et les incendies aient raison de cette tortue tant aimée des habitants. C’est devant le risque de disparition de la tortue d’Hermann, que Bernard Devaux a décidé de créer un village avec un centre de recherche consacré à la réintroduction de Mme Hermann.
En trente ans, le village des tortues de Gonfaron est devenu une institution dans le midi de la France, tant pour les écovolontaires que les touristes qui se précipitaient dès les premiers beaux jours, visiter le village. En effet, le village abrite des tortues d’Hermann, mais également des espèces saisis sous douane comme la sulfata et la radiata de madagascar.
Le déménagement des tortues à Carnoules, dans un nouveau village, est un événement qui a demandé un an de travaux. «Le nouveau site est plus adapté et mieux aménagé », explique Bernard Devaux. Le village de Carnoules propose un parcours où le visiteur peut observer, dans un milieu naturel, des espèces de tortues exotiques, mais également une grande serre et une salle d’exposition.

La SOPTOM, association créée pour la protection de la tortue emblématique des Maures existe toujours. Elle continue ses activités de recherche et de conservation au village ainsi qu’au Sénégal et à Madagascar.
A l’entrée du village de Carnoules, la SOPTOM gère un centre de soins pour la faune sauvage, agréé, dédié à la tortue d’Hermann.

Ecovolontaires, rassurez-vous, le village continue de travailler avec des volontaires, ainsi qu’à Madagascar et au Sénégal. Il y a cependant quelques changements concernant les écovolontaires. Comme l’a signalé une bénévole : « Les bénévoles ne font plus de nourrissage ou de soins aux tortues. Ils sont présents seulement pour l’accueil du publique et les animations et visites guidées sur le parc. Il n’y a donc plus de tâches animalières et de contact avec les tortues. Cette mission reste toujours très intéressante grâce au contact avec le public. »
Bernard Devaux rajoute qu’il faudra des volontaires pour s’occuper du nouveau village ainsi que de la serre.

Contact
Le Village des tortues
1065 route du luc
83660 Carnoules

Le village des tortues

Lire le journal du village des tortues de Gonfaron dans les carnets du tour du monde

 

Written By
More from Laurence

Rencontre Voyage Forum sur l’écovolontariat samedi 17 avril

Ce samedi 17 avril, aura lieu une rencontre Voyage Forum sur l’éco-volontariat....
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *