Comment partir en volontariat international en groupe

Pour beaucoup de voyageurs, partir en volontariat international est une démarche personnelle. Devenir bénévole demande une conviction profonde qu’il n’est pas évident de partager avec des proches, famille, amis, collègues, etc.

Et pourtant, il suffit parfois de parler de son projet à son entourage pour motiver les troupes et mettre en place un projet de volontariat en groupe. Quelles sont les missions possibles en groupe ? Comment bien préparer un projet humanitaire collectif ? Voici quelques conseils…

Organiser son groupe

En général, les missions humanitaires en groupe se montent à partir de 4-5 personnes, mais peuvent atteindre plus de 50 participants ! Tout d’abord il faut bien s’assurer de choisir une mission qui accepte tous les profils pour que tout le monde, quel que soit l’âge et les compétences, puisse s’engager de la même manière.

Il est fréquent que des groupes d’étudiants se lancent dans l’aventure. Qu’il s’agisse tout simplement d’un projet de volontariat pendant les vacances scolaires, ou d’un stage de fin d’études, les occasions sont nombreuses !
Dans le monde de l’entreprise, faire participer des équipes de travail à un projet de volontariat international peut être une expérience très motivante. Renforcer l’esprit d’équipe, mieux connaître ses collègues, avoir un objectif commun…autant de thèmes qui peuvent être abordés dans un projet de volontariat collectif.

Enfin, si vous faites déjà partie d’un club sportif ou d’une association, c’est encore plus simple ! C’est le cas des projets volontariat montés par des groupes de scouts, ou simplement une bande de bons copains !

Volontariat en famille

Organiser un voyage humanitaire en famille fondé sur le bénévolat et l’immersion dans les communautés locales, c’est l’occasion de transmettre aux plus jeunes des valeurs citoyennes et solidaires.

Contrairement aux idées reçues, les enfants ont une grande capacité d’adaptation, il ne faut pas hésiter à les emmener sur des projets de volontariat international – ce sont les premiers à s’intégrer et à s’acclimater à un nouvel environnement. Bien entendu, on ne demandera pas aux enfants le même engagement et le même travail qu’aux adultes.

S’il n’est pas conseillé de partir avec des tout petits, on peut aisément profiter d’une mission humanitaire avec des enfants dès 4-5 ans, en particulier sur les missions d’enseignement où ils peuvent se mélanger aux autres enfants.

Préparer une mission de volontariat collective

Un voyage humanitaire collectif se prépare bien en amont, afin que chaque membre du groupe ait un rôle à jouer dans la préparation :

  • Réunions d’information sur la destination, mais aussi pour clarifier les attentes et le rôle de chaque membre du groupe.
  • Répartition des tâches et check liste : qui prend contact avec les organismes d’accueil, qui s’occupe des visas, qui se charge des achats, qui se renseigne sur les vaccins, etc.
  • Récolte de fonds.

Participer à une mission de volontariat en groupe implique des sommes d’argent assez importantes pour couvrir les frais de séjour de chacun et les donations aux ONG locales. La première chose à faire pour trouver des financements est de préparer une présentation du projet bien ficelée ! Une mission bien présentée permet de demander des subventions publiques et privées de manière efficace. D’autres options possibles : organisation de tombolas, ventes de pâtisseries, recherche de sponsors, et on en passe !

FREEPACKERS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *