Moorea l’île magique : top des trésors à découvrir

moorea

 

Sommaire

Moorea, le lézard (moo) jaune (rea) en langue polynésienne. Cette petite île, située à 30 minutes de ferry de Tahiti, tire son nom d’une légende où une vahiné et son époux, habitants de Maiao, mirent au monde un bébé lézard de couleur jaune. Abandonné, ce lézard jaune s’échoua sur un récif au nord ouest de Tahiti, après une longue lutte contre les éléments, et forma l’île de Mooera. La magie de cette île volcanique vous séduira par son lagon couleur turquoise, mais également par ses montagnes majestueuses qui s’élancent vers ciel. Point culminant de l’île, le mont Tohiea s’élève à 1207 mètres. Mais le pic le plus connu reste le mont Rotui, la montagne sacrée qui domine les baies de Cook et d’Opunohu. Une nuit, le dieu Hiro et ses comparses, jaloux de ne pas posséder une si belle montagne à Raiatea, ont essayé de voler le mont Rotui en l’attachant avec des lianes. Lorsqu’ils commencèrent à tirer, le guerrier Pai saisi sa lance magique et transperça la montagne. Toute l’île de Moorea ainsi que les coqs se réveillèrent et les voleurs de montagne prirent la fuite. Cette montagne, appelée Mou’a Puta, est aujourd’hui connue sous le nom de montagne percée.
Moorea est une étape incontournable lors d’un voyage en Polynésie. Il est conseillé d’y rester plusieurs jours.

Comment aller à Moorea ?

lagon moorea
Une pirogue à balancier sur le lagon.

Le bateau : 30 à 45 minutes de bateau suffisent pour relier Papeete à Moorea. La gare maritime de Papeete se trouve à Motu Uta sur le front de mer. Celle de Moorea, à Vaiare.
Deux compagnies de ferries desservent Moorea l’île soeur de Tahiti
Le Terevau. Ce bateau assure six rotations tous les jours de la semaine et sept le vendredi. Tarifs : environ 10 euros pour un adulte piéton l’aller. Ajouter 8 euros l’aller pour un scooter ; 35 euros l’aller pour une voiture ; 2 euros pour un vélo.
L’Aremiti. Cette compagnie assure la liaison entre Tahiti et Moorea depuis 1991. Elle exploite deux navires qui relient les deux îles en 30/45 minutes. Les ferries assurent jusqu’à cinq rotation par jour. Adulte piéton : environ 10 euros l’aller : la voiture : 36 euros l’aller. Le scooter : 8 euros ; le vélo : 2 euros.
L’avion : Moorea a son aéroport, à quelques kilomètres de sa gare maritime. Vous pouvez relier différentes îles depuis Moorea, y compris Tahiti. S’adresser à Air TAhiti.

Tour de l’île à scooter de Moorea : les plus beaux spots

Il faudra compter une journée pour faire le tour de l’île (60 km), en s’arrêtant régulièrement. La côte la plus touristique avec le plus de points remarquables est la côte nord avec les baies de Cook et d’Opunohu. La côte sud est quant à elle plus sauvage et authentique.

Où louer des scooters à Moorea ?

Je suis passée par Rent a Bike and Scooter Moorea.
Il est conseillé de réserver à l’avance, notamment si vous êtes plusieurs (nous étions 9). Comptez 42 euros le 50 CC pour 8 heures en passant directement par Rent a Bike, qui peut vous livrer le véhicule à votre logement. Ce loueur propose également des 125 CC, des Montain Bike avec assistance électrique ainsi que des remorques pour enfants.

Escale au lycée agricole d’Opunohu

Rarement un lycée agricole n’aura été aussi visité par des touristes. Il faut dire que le lycée agricole de Moorea propose des jus de fruits et autres confitures, le tout fait maison. Une halte dans ses jardins à la végétation luxuriante est un pur bonheur. La boutique du Fare est ouverte du lundi au samedi de 8h45 à 16h et les jours fériés de 8h45 à 12h15.
Le lycée vous propose également de découvrir son exploitation grâce à son Circuit Vert. Le sentier est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h et le samedi de 8h à 12h15. Il est accessible à pied, en VTT en moto, quad et 4X4. Attention cette piste n’est pas accessible en scooter. Une carte du sentier est disponible à la boutique du Fare.
Le lycée se trouve en hauteur. Pour y aller, prenez la route, côté montagne, qui part du fond de la baie d’Opunohu, au Pk 25.

Montez au belvédère de Moorea

Moorea belvédère
Vue du belvédère à Moorea.

En sortant du lycée agricole et en continuant votre chemin vers la montagne, vous vous dirigez vers le belvédère, là où la route s’arrête. La vue sur le mont Rotui avec les baies de Cook et d’Opunohu est époustouflante !

Visitez les marae de la vallée d’Opunohu

En descendant du belvédère, il est intéressant de s’arrêter aux marae restaurés de la vallée d’Opunohu. Les marae sont des lieux très importants dans la culture ancestrale polynésienne. Ce sont d’anciens lieux de culte où les décisions importantes de la vie sociale étaient prises. Espace de rencontre avec l’au-delà, les marae étaient des lieux de pouvoir, d’où émanait le mana, cette force quasi-surnaturelle nécessaire à la vie de la société polynésienne. Les marae étaient régis par de nombreux tapu, ces interdits qui jadis organisaient la vie en communauté. Encore aujourd’hui, vous verrez écrit tapu sur des panneaux en bord de route ou de plage. Cela signifie interdiction d’entrer.
Outre l’intérêt historique et archéologique, visiter un marae a pour avantage de vous sortir de la foule de touristes qui se presse au belvédère pour prendre une photo.
Vous trouverez ces marae sur la gauche, en descendant, peu après le belvédère. Le premier est celui d’Afareaito, le second celui de Titiroa. Vous pouvez rejoindre ces deux marae par des sentiers de randonnées aménagés. Ce site archéologique, niché dans une forêt de mape est également composé de marae familiaux et de différentes plateformes de tir à l’arc. N’hésitez pas à lire les panneaux d’informations, à vous enfoncer dans la forêt jusqu’à la petite rivière aux piscines naturelles où il fait bon prendre un petit bain rafraîchissant !
Toujours en descendant, sur la droite se trouve la route des ananas. Attention, vous n’avez pas le droit de la faire en scooter. Si vous souhaitez la prendre, il vous faudra la faire à pied, en Montain Bike ou en Quad.

Marae moorea
Les Marea de la vallée d’Opunohu, nichés au coeur de la forêt de mape.

Arrêtez-vous sur les plus belles plages de Moorea

Pendant votre road trip en scooter autour de l’île soeur de Tahiti, il est indispensable de prévoir des haltes pour la baignade !
Voici les plus belles plages de l’île.
Théoriquement, vous pouvez vous baigner partout où il y de l’eau. Toutefois, le bord du lagon est parfois inaccessible en raison des constructions.
La plage publique de Temae (PK 0) est à côté de l’aéroport. Avec son sable blanc et son eau turquoise, c’est la plage la plus connue de Moorea. Elle offre une vue imprenable sur Tahiti.
La plage des Tipaniers (PK25 Côte Nord). La plage des Tipaniers est celle de l’hôtel qui porte le même nom. Son sable est blanc et son eau transparente. Vous pouvez y observer des raies pastenagues. Elle fait face aux deux principaux motu de Moorea. Pour y aller, il faut traverser l’hôtel des Tipaniers.
La plage Tiahura (PK 26 Côte Nord) plus connue sous le nom de la plage de l’ancien Club Med. Cette plage est désormais facilement accessible grâce à l’ouverture d’un grand parking juste derrière.
La plage de Ta’ahiamanu est située entre les baies de Cook et d’Opunohu (Côte Nord). Bordée de cocotiers, il y a pas mal de poissons à voir. Un parking facilite l’arrêt.
La côte sud. Un peu trop souvent négligée, la côte sud est pleine de charme. Vous pouvez garer votre scooter au bord de la route et vous baigner à la polynésienne, en papotant avec un verre à la main !

plage
La plage des Tipaniers.

Où casser la croûte et faire des emplettes ?

Moorea est connue notamment pour son artisanat. Tout au long de la route, vous croiserez des boutiques avec de l’artisanat local : sculptures, habits, bijoux de nacre, perles de Tahiti, produits de beauté… Si vous cherchez une banque, arrêtez-vous au village de Maharepa. Pour se restaurer, nous avons mangé au snack Carmeline de Maharepa, que je recommande.

Où observer la faune marine (raies, requins, tortues, poissons) à Moorea ?

Moorea
Moorea, aussi belle sous la mer que sur terre.

Les lagons polynésiens sont connus pour abriter une faune marine abondante. Le lagon de Moorea n’échappe pas à la règle. Il n’est pas nécessaire de plonger en bouteilles pour observer les fonds marins et la beauté des récifs coralliens. Un masque et un tuba suffisent. Les amateurs de snorkeling chercheront les jardins de corail car, partout où il y a du corail, il y a des poissons. Ce que les Polynésiens appellent jardin de corail c’est un endroit où le corail est dense.
Les motus : les motu de Fareone et de Tiahura sont très connus pour les amoureux des fonds marins. Ce spot est paradisiaque. Vous observerez des raies pastenagues, des poissons papillons et toute sorte de corail. Ces deux motus sont situés au nord-ouest de l’île. Pour y aller, vous pouvez louer des kayaks ou profiter d’une excursion sur le lagon.
Le lagoonarium de Moorea : le lagoonarium de Moorea est un lieu aménagé très abondant sur le plan de la faune marine car les poissons y sont nourris. La lagoonarium se trouve sur le motu Ahi, sur la côte ouest, à environ 8,5 kilomètres de l’aéroport. Pour une somme de 30 euros, vous pouvez passer une partie de votre journée sur ce motu aménagé en vous prélassant et en nageant parmi les poissons.
Le spot des raies pastenagues et des requins à pointes noires. Ce spot se trouve devant la plage des Tipaniers. Depuis plus de 40 ans, la population a pour habitude de nourrir les raies et les requins à cet endroit. Les raies et les requins y ont donc élus domicile. Toutefois, avec le développement touristique que connait actuellement l’île de Moorea, il est à craindre que ce qui était la marque d’une complicité entre l’homme, l’océan et les poissons, ne dérive vers des pratiques touristiques non responsables.

Les eaux poissonneuses de Moorea
Les eaux poissonneuses de Moorea.
Raies
Raies Pastenagues

La clinique des tortues. L’espèce de tortue marine que vous aurez le plus de chance de croiser dans les eaux de polynésie française est la tortue verte. J’ai eu la chance d’en voir une dans le lagon de Moorea. Si vous êtes intéressés par les tortues marines et que vous souhaitez en voir, n’hésitez pas bénéficier gracieusement d’une visite guidée à la clinique des tortues de Moorea, située au sein de l’Intercontinental. Lire l’article sur la clinique des tortues ici.

Partir en excursion dans le lagon accompagné d’un guide

Wilfrid guide moorea
Une très belle journée accompagnée de Wilfrid, guide à Moorea.

Partir en excursion toute une journée accompagné d’un guide est une excellente idée, notamment si vous découvrez la Polynésie. Le guide partagera avec vous sa culture, vous racontera les légendes polynésiennes et vous initiera à quelques gestes ancestraux comme : ouvrir une noix de coco ; tresser un chapeau à partir d’une palme de cocotier, préparer le poisson cru avant de le déguster, se soigner avec les plantes locales…
Je vous recommande l’agence Miti Tour avec qui nous avons passé une très bonne journée, en compagnie du guide Wilfrid !

Explorer les motu en louant des kayaks

kayak
Le kayak est une excellente façon de découvrir le lagon en autonomie.

Un autre façon d’explorer le lagon est de louer des kayaks. De nombreux hôtels comme les Tipaniers ou l’hôtel Hibiscus en proposent à la location.
Comme dit plus haut, les motu Fareone et de Tiahura sont des petits paradis pour les amateurs de snorkeling. Des Tipaniers ou de l’hôtel Hibiscus, ces motu sont faciles d’accès. Je vous conseille d’aller entre les deux motu pour observer les coraux et les poissons multicolores. Même si ces deux petites îles sont privées, vous avez la possibilité d’y débarquer et d’y pique-niquer. C’est également à cet endroit que les excursionnistes amènent les touristes. Aussi, pour profiter de la tranquillité des lieux, il est préférable de s’y rendre tôt le matin ou en fin d’après-midi.
N’hésitez pas à faire le tour des motu et, pour les plus téméraires d’entre vous, si la mer est calme et le courant faible, vous pouvez vous approcher du platier, zone à la biodiversité très riche.
Ne sous estimez jamais la puissance des courants dans les lagons, notamment près des passes. Evaluez toujours votre capacité à remonter le courant lors de vos escapades en kayaks.

Une escale au Tiki village

tiki village
Le Tiki Village, un lieu où se transmet la culture polynésienne.

Le Tiki Village est un centre consacré à la culture polynésienne et à sa transmission. Il fut créé en 1983 à l’initiative d’Olivier Briac, un homme de théâtre qui a parcouru le monde. Plusieurs familles vivent au rythme du Tiki Village et accueillent les touristes en leur proposant différentes activités. Le Tiki Village est connue pour sa soirée avec spectacle de danse et repas. Mais aussi pour ses ateliers où vous pouvez apprendre à confectionner des tifaifai, cuisiner le poisson cru ou peindre des paréos. Enfin, le Tiki Village est également connu pour organiser des mariages traditionnels au sein d’un marae reconstitué.

Où dormir et où manger à Moorea ?

L’hôtel Hibiscus. Nous étions 9 et avons choisi l’hôtel Hibiscus lors de notre séjour à Moorea. Je recommande cet hôtel qui propose la demi-pension et qui a gardé un esprit familial. L’accueil est très bon, le restaurant aussi et l’emplacement idéal. En face des principaux motu de l’île, vous pouvez facilement partir en autonomie en kayak explorer les alentours. L’hôtel est également situé à côté d’un petit centre avec restaurant, épicerie et boutiques.

Les Tipaniers. Hôtel connue notamment des Tahitiens qui viennent en week-end à Moorea, les Tipaniers est une très bonne adresse tant pour sa situation géographique que la beauté de sa plage. Pour avoir de la place, il faut réserver à l’avance.

Les restaurants que j’ai testés et que je recommande

    • Restaurant le Sunset à l’Hibiscus
    • Restaurant le QG
    • Snack des Tipaniers
    • Snack Carmeline à Maharepa.

Moorea un paradis à préserver du tourisme de masse

Moorea l'île magigue

terminer ce blog de voyage sur Moorea, je voudrai attirer l’attention sur le développement du tourisme sur l’île. J’ai connu, il y a une quinzaine d’années, Moorea avec des plages désertes, sans touristes. J’ai même campé en autonomie sur l’un des motu, ces îlots où débarquent des dizaines de touristes chaque jour. Depuis deux ans, notamment avec l’ouverture de lignes aériennes low cost et l’arrivée d’immenses bateaux de croisière, le nombre de vacanciers a augmenté en Polynésie française. Certes cela apporte une activité économique appréciable. Toutefois, je trouve dommage que les belles plages de Moorea soient polluées par le vrombissement des Jet Ski ; qu’aux heures de pointe, la route des Ananas soit envahie par les Quad ; Qu’au Belvédère, les gens se pressent pour obtenir le cliché parfait et repartent sans avoir rien regardé.
La biodiversité de la Polynésie française est aussi belle que fragile et ne pourrait supporter les prédations liées au tourisme de masse et à ses dérives.

Assoyez-vous et ne faite rien !

Ainsi, je vous recommande une dernière activité à ne surtout pas manquer ! Asseyez-vous et ne faite rien ! Respirez, touchez, sentez, contemplez, observez, écoutez… Je pourrais rester des heures à observer les reflets du lagon, la forme des nuages et la beauté des montagnes.
Laissez-vous imprégnez par cette atmosphère si particulière à la Polynésie, et là, la Polynésie sera à la hauteur de son mythe.

Lire aussi :
Voyage en Polynésie française, les îles du mana. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour organiser son séjour à Tahiti et ses îles.

Partagez sur Pinterest

moorea lagon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *