Le désert marocain en famille

Cap sur le Maroc, en famille, pour un itinéraire de dix jours de Marrakech jusqu’aux portes du Sahara. Itinéraire : Marrakech ; Ouarzazate ; Ouzina ; Mergouza ; Ait Oudinar ; Ait Ben Haddou ; Marrakech.

Un voyage en famille est l’occasion de vivre une expérience unique, en dehors du quotidien et des fêtes familiales traditionnelles. C’est un voyage qui demande un peu plus d’organisation en amont et qui est bien différent d’une expédition en solo ou avec des amis.
Les différences d’âges ou d’intérêts demandent de faire quelques concessions certes, mais cela n’empêche pas de partir à l’aventure dans des endroits reculés de la planète.
Dans ce nouveau carnet écrit à la suite d’un voyage en famille, je vous emmène dans le grand sud Marocain, au coeur des dunes et des villages berbères.
Nous sommes partis à huit et les voyageurs avaient entre dix et quatre-vingt deux ans.

Pour nous guider dans ce milieu aride qu’est le désert marocain, nous avons fait appel aux services de Daoud Oussakoute, un ami de longue date fin connaisseur des pistes du désert et fondateur de l’agence Plein Désert.

Les portes du Sahara

Au petit matin, dans le bivouac.

La partie sud du Maroc est une vaste étendue désertique aux couleurs vives. D’abord désert de pierres, le paysage devient sableux à l’approche de Merzouga, où se trouve l’Erg Chebbi. Erg signifie désert de dunes. Un désert tel qu’il apparait dans notre imaginaire, à la fois doux et rugueux, silencieux, formé de dunes dorées à perte de vue.
A lui seul le mot désert transporte bien des légendes et des rêves. Nomade, mirage, aventure, étoiles, caravanes, piste, vent, immensité, bivouac, dépouillement…
C’est chargé de tout cet imaginaire que le voyageur marche pour la première fois dans le désert. Et c’est sur cette promesse que le village de Merzouga, situé au pied de l’Erg Chebbi, s’est développé.
Erg Chebbi figure, en effet, parmi les plus belles dunes du Sahara, entre la vallée du Ziz et la frontière algérienne. Toutefois, aujourd’hui accessible par une route goudronnée, il est un peu victime de son succès. Et malgré la magie du site et le bonheur d’y randonner à dos de chameaux, les centaines de touristes alignés par endroit pour y admirer le coucher de soleil, gâchent un peu le charme.

Celui qui voudra marcher dans les pas de Théodore Monod, ou avoir un petit aperçu de la vie des quelques nomades qui restent, devra un peu plus s’enfoncer dans le désert, loin de la route goudronnée.
C’est justement ce qu’a proposé notre guide Daoud, qui pratique le désert depuis plus de vingt ans.
A deux heures de piste de Merzouga, notre spécialiste des dunes et de la conduite en 4X4, nous a fait découvrir une auberge, plus traditionnelle, loin de l’agitation touristique. Elle se situe près d’Ouzina, et est nichée au pied des dunes. Nous étions les seuls et dormions dans un campement traditionnel.
Ce bivouac, attaché à une auberge, est un endroit idéal pour découvrir les portes du Sahara en famille. Il est suffisamment reculé pour écouter le silence du désert, contempler la pureté du ciel la nuit et ressentir à même la peau les premiers assauts d’un milieu hostile à l’homme. En même temps, les installations fournissent sanitaires eau et électricité.
Si vous restez une journée à Ouzina, Daoud se fera un plaisir de vous conduire en 4X4 dans les dunes.

Les montagnes du haut Atlas et les villages berbères

La deuxième partie du séjour s’est déroulée au coeur l’Atlas, dans les fonds de vallées fertiles qui surgissent telles des oasis entre deux parois rocheuses. Dans les petits villages berbères, les trois couleurs dominantes sont le rouge des montagnes, le bleu du ciel et le vert des rives des oueds. L’itinéraire, depuis le bivouac d’Ouzina, nous a menés à Erfoud, connu pour son festival de dattes, puis dans les gorges du Todra et dans celles du Dades. J’ai eu un coup de coeur pour les gorges du Dades qui longent l’oued du Dades à partir de Boumalne. En remontant les gorges, les défilés se succèdent, et la couleur ocre d’un relief escarpé et sculpté par l’érosion offre un paysage de canyons. Ces gorges, où nous avons passé trois jours, se prêtent aux randonnées et à la découverte des petits villages. La visite de Kasbahs agrémentera vos sorties ainsi que la balade au pied des fameux doigts de singe. Sur le chemin du retour, nous avons fait une halte dans la vallée des Roses, avant de visiter les Studios de cinéma de Ouarzazate et la fameuse kasbah Glaoui.

Où se loger dans le grand sud marocain

Ouarzazate
Les Jardins de Ouarzazate
Première escale à Ouarzazate à l’hôtel les Jardins de Ouarzazate. Hôtel de charme avec son architecture typiquement marocaine. Restauration à disposition le soir. Piscine à l’extérieur.

Ouzina (Bivouac dans le désert)

Coup de coeur du voyage, l’Auberge Ouzina Rimal offre un bivouac traditionnel en plein désert, loin de toute agitation touristique. Un endroit parfait pour faire ses premiers pas dans le Sahara et le découvrir en famille. Sanitaires à disposition, restauration prévue.

Merzouga (Bivouac au coeur des dunes)
Au coeur des dunes de Merzouga, appelées également Erg Chebbi, de nombreux bivouacs, plutôt haut de gammes, se sont implantés. L’endroit reste magique, mais le site est très touristique. Il est conseillé de s’enfoncer un peu plus dans le désert pour commencer à en saisir son âme. Restauration prévue et sanitaires dans les tentes.

Ait Oudinar
Auberge les Gorges du Dades. Cette auberge est celle du guide Daoud. C’est une bâtisse traditionnelle à la décoration typiquement marocaine. Vous pouvez y séjourner en pension complète et profiter du déjeuner sur la terrasse qui surplombe l’oued. Un vrai havre de paix.

Aït Ben Haddou
Auberge Defat Kasbah. Cette auberge à l’architecture traditionnelle dispose de quelques chambres qui donnent sur la terrasse des toits. Un endroit parfait pour se reposer et admirer les étoiles.

Marrakech
Riad Dar Al Amane
Hôtel de charme à quelques encablures des souks de Marrakech. Situé au sein de la Médina, il est parfait pour visiter la ville.

Quel climat en octobre au sud du Maroc ?

A cette saison, il fait encore chaud dans le désert, aux alentours de 30 degrés. Prévoyez toutefois de quoi vous couvrir pour le soir et la nuit, où la température peut tomber à 14 degrés.
Dans les gorges du Dades, dans le Haut Atlas, les nuits sont fraîches car les villages sont en altitude. Le sud marocain est désertique, vous aurez donc toutes les chances d’y trouver un grand ciel bleu. Il peut cependant pleuvoir en montagne.

Notre guide

Daoud Oussakoute, fondateur de Plein Désert.

Daoud fondateur de l’agence Plein Désert vous guidera en toute sécurité dans tout le Maroc. Sa spécialité reste cependant le désert.
Moniteur de conduite 4×4 diplômé, il possède sa propre licence de transport touristique.
Il accompagne les voyageurs dans un Maroc à découvrir hors des sentiers battus.

Lire aussi la Thaïlande en famille

3 Comments

  • Daoud Oussakoute est un ami intime depuis plus de 30 ans , vous pouvez lui faire confiance. Je le connais très bien.
    Il est super sympa ,connaît très bien le Maroc , à l’écoute , très compétent….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *