Week-end à Bayeux et aux plages du débarquement

bayeux plage du débarquement

Une idée de week-end en France depuis Paris ? Bayeux et les plages du débarquement de Normandie, à trois 3 heures de voiture, est l’occasion de se replonger dans l’histoire et de prendre un vrai bol d’air !
Connue pour sa tapisserie datant du XIe siècle, qui est inscrite au registre Mémoire du Monde de l’UNESCO,  Bayeux, au coeur du Calvados en Normandie, mérite largement d’y passer un week-end prolongé. Cette ville normande de 14 000 habitants, pleine de charme, est incontestablement un lieu de mémoire, de Guillaume le Conquérant jusqu’au débarquement, en juin 1944, des forces Alliées sur les plages de Normandie, situées à une dizaine de kilomètres seulement.
Bayeux fut épargnée par les bombardements de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Aussi, une simple promenade dans le coeur de la cité vous fera découvrir des maisons à colombages du Moyen Âge, des moulins, des hôtels particuliers de pierres, sans oublier la cathédrale romane et gothique. Les vieilles bâtisses  du centre-ville sont complètement restaurées et, s’il fait beau, une balade  le long de la rivière Aure, qui traverse la ville, donne l’occasion de contempler un petit patrimoine formé de moulins et d’anciens lavoirs, témoins d’activités ancestrales.

A faire absolument à Bayeux

Bayeux en normandie
Bayeux, une ville médiévale pleine de charme.

Le musée de la tapisserie de Bayeux

La tapisserie de Bayeux est un peu l’emblème de la ville. Appelée aussi tapisserie de la reine Mathilde, elle a été brodée au XIe siècle. De fil en fil, sur cette broderie de 70 mètres de long, vous revivez la conquête de l’Angleterre en 1066 par le duc de Normandie, Guillaume le Conquérant. Il s’agit d’une oeuvre d’art, mais également d’un témoignage unique sur la vie en Europe au Moyen Âge. Si la tapisserie est à la gloire de Guillaume le Conquérant, ancien duc de Normandie, sa richesse réside dans les détails de la broderie, dont la qualité laisse un témoignage de la technique et de la vie quotidienne très précieux.  Après la tapisserie, la visite du musée se prolonge par une exposition sur la façon don la tapisserie a été conçue. 
Infos pratiques
01/03 au 31/10 : 9h-18h30 (19h du 01/05 au 31/08)
01/11 au 29/02 : 9h30-12h30/14h-18h
Tarif : 9,5 euros. 
13 bis rue Nesmond


La cathédrale Notre-Dame de Bayeux

Cathédrale de Bayeux

La cathédrale Notre-Dame de Bayeux est l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture romane et gothique normande. Au coeur de la cité médiévale, elle en impose avec ses deux tours qui culminent à 76 mètres. La cathédrale est ouverte tous les jours au public.

Elle fait partie d’un ensemble épiscopal remarquablement préservé.

Des visites guidées, organisées par l’office de tourisme, permettent de découvrir la salle du chapitre et la salle du trésor, habituellement fermées au public. Adresse de l’office de tourisme : Rue Saint-Jean, 14400 Bayeux


Se ressourcer auprès du platane de la liberté

platane de la liberté

Il peut sembler ubuesque d’aller visiter un platane.  Toutefois, le platane de la liberté, situé à côté de la cathédrale de Bayeux, vaut le détour. Haut de 33 mètres, il a été planté en 1797 dans l’ancienne cour du palais épiscopal. Il est le seul survivant d’un ensemble de 4 arbres. Ces arbres de la liberté symbolisent la vie, la continuité, la croissance, la force et la puissance. Ils sont devenus au cours du xixe siècle un des symboles de la République française. Il figure depuis 1999 sur les pièces françaises d’un euro et de deux euros. L’arbre de la liberté de Bayeux est classé depuis 1932. Arbre révolutionnaire, il a résisté à tout !


Visitez le musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard

Egalement situé dans le coeur historique de la ville, ce musée appelé MAHB est un musée de référence en Normandie.  Il propose une histoire de l’art en Europe depuis la préhistoire jusqu’au XXe siècle. La richesse des collections du MAHB se dévoile sur 1 500 m2 d’exposition, 2 niveaux et 14 salles présentant une scénographie innovante où dialoguent constructions contemporaines et parties anciennes du palais épiscopal.
Infos pratiques
Musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard
37, rue du Bienvenu

Le Festival des correspondants de guerre

Prix Bayeux 2020
Le Prix Bayeux rend hommage au travail des journalistes de guerre.

Chaque année au mois d’octobre se déroule la Pris Bayeux Calvados-Normandie, le grand rendez-vous des correspondants de guerre. A l’origine c’est pour assister à ce festival que je me suis rendue à Bayeux. Le prix Bayeux a été créé il y a 27 ans pour briser l’indifférence face aux conflits. Le temps d’une semaine, la 1re ville libérée de France en 1944, dans laquelle Robert Capa et Hemingway ont transité, se transforme en une rédaction géante avec environ 350 journalistes du monde entier. Un parcours photos est créé dans la vieille ville, des expositions ouvertes au public sont installées dans des lieux historiques et des débats sur la paix, la guerre et le travail des journalistes de guerre sont organisés.

Où dormir à Bayeux ?

Au Loup Historic Apartments
Pour ce week-end à Bayeux j’ai choisi l’hébergement Au Loup Historic Apartments
A cinq minutes à pied de la cathédrale, cet établissement propose des appartements, pour deux ou quatre personnes, dans un bâtiment ancien et rénové. Les appartements sont cosy et comportent une petite cuisine ainsi qu’un coin salon. La décoration est neuve et de bon goût. La Wifi est gratuite. Vous ne rencontrez pas les propriétaires. Avant votre arrivée, un code vous est envoyé  pour ouvrir la porte. Il suffit de fermer la porte lorsque vous repartez. Vous pouvez vous garer dans la rue gratuitement. Tarif : entre 75 et 160 euros la nuit selon la saison pour le studio 2 personnes.

A  la Villa des Ursulines
Un peu sur le même principe qu’au Loup, la Villa des Ursulines propose des appartements avec coin salon et cuisine. S’ils n’avaient pas été complets au moment de la réservation, j’aurai testé l’un des appartements car les avis sont très bons et la Villa est bien placée, à côté de la cathédrale.

Où manger à Bayeux ?

J’ai testé deux restaurants que je conseille :
L’Alchimie est situé au centre ville, au 49 rue Saint-Jean. Tenu par Alexandra et Edouard Patters, l’Alchimie propose une cuisine inventive avec de la recherche dans les plats. Le cadre est chaleureux et l’accueil sympathique. Le mesures sanitaires en raison de la Covid 19 étaient bien respectées. Comptez entre 15 et 50 euros le plat.
Le Moulin de la Galette : Adresse située au 30 rue de Nesmond au bord de l’Aure, dans un ancien moulin restauré. Le Moulin de la Galette est connu pour ses crêpes. Le cadre est très agréable, notamment sur la terrasse lorsqu’il fait beau. L’accueil est très chaleureux et les mesures sanitaires sont très bien respectées.

Visitez les plages du débarquement de Normandie

Les plages du débarquement de Normandie.
Les plages du débarquement de Normandie, pour se souvenir.

La pointe du Hoc

La 1re étape que j’ai faite a été la Pointe du Hoc. Du haut des falaises, où vous embrassez l’horizon jusqu’à la Presque’île du Contentin, les forces allemandes avait installé l’un de leurs principaux postes de surveillance du Mur de l’Atlantique.
Les images des rangers escaladant les falaises de la pointe du Hoc ne vous sont sans doute pas étrangères. Surplombant la mer de plusieurs dizaines de mètres à la verticale, ces falaises étaient réputées comme imprenables. C’est pourtant à l’assaut de ces falaises, que le matin du 6 juin 1944, les Rangers du colonel Rudder sont partis. Ils les ont escaladées avec des cordes, sous une pluie de balles. 
La pointe du Hoc se visite par un circuit qui sillonne sur le haut des falaises. Vous y découvrirez les stigmates des obus, les restes de blockhaus, vous imaginerez le déroulé de cette décisive journée du 6 juin 1944 en longeant un sentier avec des panneaux explicatifs.
La visite est gratuite. 

Ponte du Hoc plage du débarquement
Le 6 juin 1944, les rangers américains ont escaladé les falaises sous les tirs de canons.
Pointe du Hoc
A la pointe du Hoc, un chemin longe les falaises. Vous découvrirez un paysage criblé par les obus avec les vestiges des blockhaus.

Omaha Beach et le Cimetière Américain

Omaha Beach en Normandie
Omaha Beach était le nom donné à l’opération.
Omaha Beach
La plage d’Omaha Beach qui s’étend de Vierville-sur-Mer à Colleville-sur-Mer.

En continuant par la D 514 sur environ 8 kilomètres, vous arrivez sur la plage d’Omaha Beach qui s’étend de Vierville-sur-Mer à Colleville-sur-Mer. La plage d’Omaha Beach était parsemée d’obstacles pour empêcher tout débarquement comme des canons, des hérissons tchèques (ensembles de 3 poutres métalliques croisées en leur milieu et ancrées dans du béton) ou des portes belges (hautes barrières métalliques provenant de la ligne de défense belge de 1940). Ce sont également des troupes américaines qui ont débarqué sur cette plage. L’objectif était de faire une tête de pont et de rejoindre l’armée  britannique qui débarquait sur les plages plus à l’est. La beauté et la quiétude des lieux peuvent rendre difficile d’imaginer la cruauté de cette journée où plusieurs milliers de soldats ont perdu la vie. Des soldats qui reposent aujourd’hui en paix au Cimetière Américain situé à Colleville-sur-Mer. Le territoire du cimetière est une concession faite par la France aux Etats-Unis. Il est géré par l’American Battle Monuments Commission. 9 387 soldats morts au combat reposent dans ce cimetière où les croix blanches semblent s’étaler à perte de vue. Avant de visiter le cimetière, vous passez par le centre des visiteurs qui rend un hommage vibrant aux individus qui ont participé à l’opération Overlord qui permis la libération de l’Europe. Une visite émouvante où vous pouvez voir des photos prises par Robert Capa, qui avait décidé de mettre sa vie en jeu en débarquant à Omaha Beach le D-Day. Entrée gratuite.

Cimetière américain de Normandie
9 387 soldats morts au combat reposent dans ce cimetière.

 Arromanches au coeur des plages du débarquement de Normandie

Au coeur des plages du débarquement de Normandie, Arromanches doit sa renommée à son port artificiel. La belle plage d’Arromanches est jonchée de vestiges du port artificiel qui avait été construit pour approvisionner les troupes. Vous en apprendrait plus sur ce port artificiel au Musée du débarquement avec maquettes et vidéo à l’appui. Autre site remarquable à visiter à Arromanches, Le cinéma circulaire Arromanches 360°. Ce film  retrace l’histoire de la Bataille de Normandie, de la préparation du Débarquement à la libération de Paris. Les images d’archives provenant du monde entier défilent sur 9 écrans, à 360°. 

Arromanche
Une partie du pont qui a servi à la construction du port artificiel.

Vous devriez aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *