Écovolontariat : pourquoi pas la Mongolie !

Le dernier Rendez-vous en Terre inconnue avec Mélanie Doutey qui découvre les plaines mongoles  et une famille de nomades donne envie de se tourner vers ces grands espaces d’Asie centrale. Petit tour d’horizon sur les possibilités d’écovolontariat en Mongolie.

Des grands espaces, des chevaux, des chameaux, des yourtes et un mode de vie nomade. Pour avoir déjà vécu l’expérience, fouler le sol Mongol donne un réel sentiment de liberté. S’il n’est pas toujours facile de traverser ses vastes plaines  en voyageant seul, sachez qu’il existe des possibilités en écovolontariat.

Pour commencer, n’hésitez pas à lire les carnets de route de Maude et Fabrice qui avaient eu la gentillesse de répondre aux questions d’eco-volontaire.com juste avant leur départ.

Les deux tourdumondistes et écovolontaires sont rester plusieurs semaines en Mongolie pour sauver le cheval de Przewalski, une espèce endémique jadis en danger. Sur leur site, ils partagent leurs impressions, positives comme négatives.

Pour en savoir plus sur le cheval de Przewalski, mais tout en restant en France, vous pouvez, en été, observer cette espèce tout près d’Arles, grâce à l’association Takh

Toujours en Mongolie, l’équipe d’Around the Rock, autres tourdumondistes et écovolontaires, a consacré un article très intéressant sur une autre espèce menacée, le chameau sauvage du désert de Gobi.

Voilà de quoi prendre en bol d’air avant vos prochains voyages !

Laurence Dupont

Written By
More from Laurence

Deux jeunes écovolontaires tués à Madagascar

C’est avec beaucoup de peine que je relate cet article du Parisien...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *