Protéger les tortues marines au Nicaragua

Cette mission dédiée à la conservation de la tortue imbriquée (espèce menacée d’extinction) se déroule au Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification du Pacifique Est. Le programme se base sur la contribution étroite de la communauté et des organismes à but non-lucratifs locaux.

La mission
La tortue imbriquée, Eretmochelys imbricata,  doit faire face à plusieurs dangers : filets dérivants, ingestion de sacs plastiques, les marées noires, et surtout la destruction des sites de ponte et le ramassage intensif des œufs pour la consommation. Cette tortue marine est également exploitée pour sa carapace dont les écailles sont utilisées dans l’artisanat.
Le programme a démarré en 2010 et se base sur le suivi et la protection des pontes de tortues imbriquées. Le site d’étude fait partie des rares endroits de ponte des tortues imbriquées où chaque saison plus de 200 tortues pondent sur les plages ! En travaillant main dans la main avec la communauté locale, le projet permet ainsi aux exploiteurs de tortues d’en devenir les « sauveurs », tout en créant des revenus économiques pour les familles concernées. Le projet a ainsi permis de protéger plus de 1000 nids, l’éclosion de plus de 120 000 tortues, d’équiper 3 tortues d’émetteurs satellites, et plus de 112 familles locales ont pu en bénéficier.

Le rôle des écovolontaires

Les écovolontaires sont indispensables à la réussite de ce projet. En lien étroit avec les membres de la communauté locale, vous participez aux patrouilles quotidiennes sur la plage de nuit (à pied) à la recherche des tortues et des pontes sur les plages, au suivi des pontes et des éclosions, aux patrouilles matinales en bateau moteur le long de la côte afin de quantifier les pontes dans la zone, et aux activités communautaires (éducation, nettoyage, etc…)
En tant qu’écovolontaire vous allez participer à l’émergence d’une prise de conscience locale et globale, sur la nécessité de protéger les tortues imbriquées et le milieu marin en général.

Dates/Frais de mission

Cette mission accueille les écovolontaires toute l’année, sauf pendant les vacances de noël. La durée minimale de participation est de 1 semaine.

La participation bénévole des écovolontaires sur le terrain, s’accompagne d’un Don Biodiversité (1), dont le montant est calculé en fonction du projet et du temps passé sur place. Le montant minimal du Don Biodiversité pour la mission « tortues marines au Nicaragua » est de :

  • 416 € pour les particuliers et les congés éco-solidaires(2)
  • 332 € pour les étudiants et les demandeurs d’emploi

(1) Déduction fiscale : Chaque don effectué à Cybelle Planète ouvre droit à une déduction fiscale de 66% ou de 60 % pour les particuliers ou les entreprises assujettis à l’impôt sur le revenu (ou IS) en France. 

(2) Le congé éco-solidaire permet aux salariés de partir en mission d’écovolontariat durant leurs congés avec le soutien financier de leur employeur.

Infos pratiques
  • Aucune expérience particulière n’est nécessaire pour participer.
  • 18 ans minimum
  • Langue : Anglais (Le niveau minimum d’anglais requis est A2)
  • 1 semaine minimum et 5 mois maximum de participation.