Préserver des animaux sauvages en Namibie

La mission préservation des animaux sauvages en Namibie vous permet de vous engager dans un refuge pour animaux sauvages en plein coeur de la savane. Le centre recueille des animaux blessés ou orphelins, leur prodigue des soins avant de les relâcher.

  • De 2 à 8 semaines
  • A partir de 18 ans
  • Namibie
  • Animaux sauvages

Engagez-vous dans une réserve animalière en Namibie

Adepte des grands espaces ou simple amoureux des animaux, ce projet est fait pour vous ! Des moments inoubliables à vivre, en plein cœur de la Namibie vous attendent ! À 45 km de Windhoek, le refuge s’est établi dans la brousse de la Namibie.
Prodiguer des soins aux animaux, offrir un abri aux espèces menacées ou orphelines, le centre est là pour leur offrir une deuxième chance. Après leur rémission, les animaux sont relâchés dans leur milieu naturel, seuls les plus faibles ou devenus trop « humanisés » restent pensionnaires du refuge. Et dans leur secteur de la protection animale, l’organisation avec laquelle vous vous engagez, a acquis une reconnaissance mondiale.

Histoire du projet animalier en Namibie

Initialement, la clinique a été créée pour venir en aide au peuple San, en leur fournissant des soins de santé gratuits. Le facteur déclencheur le sa création du refuge, fut la mort tragique et inutile d’un bébé de ce peuple San, en 2003. La création de la réserve naturelle et du refuge pour animaux a vu le jour dans sa forme actuelle en 2007.
La fondation vise à préserver les terres, les cultures et la vie sauvage de la Namibie et surtout, à créer des emplois pour tous ceux que la clinique accueillait.

Les valeurs de la fondation 

  • Une coexistence pacifique homme-animaux, ou au moins, atténuation des conflits interactionnels ;
  • Le respect de l’environnement, la protection de la vie sauvage, y compris la faune, et leur valorisation ;
  • La promotion et la défense du concept d’une nature n’appartenant à personne sauf à elle-même;
  • L’intégration des cultures locales, surtout celles des Bushman dans les projets de conservation ;
  • L’adoption de méthodes innovatrices pour la protection de la faune et des habitats naturels.

Votre action dans la réserve animalière

La vie dans la savane est source de dangers pour les animaux, toutes espèces confondues !
Qu’ils soient des grands prédateurs comme les lions, les léopards, les guépards, les chiens sauvages, les caracals, ou les proies naturelles comme les phacochères, les antilopes et les babouins, ainsi que de nombreux oiseaux, ou petits mammifères et autres animaux de la ferme, le sanctuaire leur offre les soins nécessaires ou une protection en cas de blessure ou de menace.
Mais tous ces soins et traitements nécessitent du monde : l’apport des stagiaires et écovolontaires s’avère alors précieux. Leur aide, tout aussi bien que leur investissement dans la protection de la faune, permet la pérennisation du projet, en contribuant à la survie et au développement du refuge !
Pour permettre aux volontaires d’acquérir le plus d’expérience possible, sans léser qui que soit, un système de rotation des groupes a été institué.

Parmi les activités quotidiennes, on peut citer

  • La préparation de l’alimentation des animaux ;
  • Le nettoyage des enclos ;
  • La surveillance des conditions de vie des animaux ;
  • La construction de nouvelles installations ;
  • Les travaux de recherche et d’étude : surveillance des animaux en liberté, exploitation des données obtenues par les caméras et les GPS.

Dates et tarif de la mission

Toute l’année

  • 2 semaines : 1525 euros / 518,5 euros après déduction fiscale *
  • 3 semaines : 2255 euros / 766,7 euros
  • 4 semaines : 2945 euros / 1001,3 euros
  • 6 semaines : 4490 euros / 1526,6 euros
  • 8 semaines : 5925 euros / 2014 euros

Le prix comprend

  • Accueil à l’aéroport de Windhoek International ;
  • Trois repas par jour ;
  • Hébergement ;
  • Transport hebdomadaire en ville.

Infos pratiques

  • Lieu : Windhoek, Namibie
  • A partir de 18 ans
  • Niveau d’anglais courant (comprendre les instructions, pouvoir communiquer)

Mission éligible à une déduction fiscale *

La mission éducative de l’association partenaire et ses engagements pour le développement environnemental et social font qu’elle est considérée comme une association dite d’intérêt général. Par conséquent, les personnes qui participent et contribuent aux projets  ont la possibilité de déduire 66% des sommes engagées de leur revenu imposable.

L’association partenaire

Le partenaire est une association loi 1901 déclarée en France, dont la mission est d’encourager la participation à des projets de développement éthiques et durables. Elle met en relation les ONG, les associations d’action sociale ou les structures gouvernementales avec des volontaires. Elle favorise les voyages solidaires et participatifs.
Le partenaire est certifié WYSE Travel Confédération Member WYSE est une organisation mondiale à but non lucratif représentant les acteurs du voyage jeune et du voyage étudiant à travers le monde. Il est également membre de la commission AFNOR pour l’élaboration de la norme internationale sur le tourisme responsable, membre du comité de mobilité internationale, certifié spécialiste Australie, accrédité par le groupe international ICEF, membre de  l’EAIE (Centre européen d’expertise, de mise en réseau et de ressources pour l’internationalisation de l’enseignement supérieur) et membre du réseau travel4impact Network.

Vous devriez aimez ces missions écologiques

volontariat Daktari

Une expérience de volontariat à Daktari en Afrique du Sud

Souhaitez-vous vivre une expérience unique en Afrique du Sud, en sensibilisant les enfants défavorisés à la protection des animaux sauvages ? Devenez volontaire à DAKTARI ! Cette association propose un séjour volontaire pour toutes les personnes (à partir de 18 ans) désirant vivre une expérience en brousse dans une atmosphère familiale tout en apportant leur … Lire plus
Go ! Une expérience de volontariat à Daktari en Afrique du Sud
galapagos volontariat

Ecovolontaire aux îles Galapagos

Les îles Galapagos ont un écosystème fragile confronté à de nombreux défis dont l’invasion rapide de plantes qui détruisent l’habitat naturel. Parmi ces plantes, on compte les muriers, les goyaviers et le sureau qui tapissent une grande zone des Galapagos et créent une menace importante pour la flore et faune natives de l’île. On les … Lire plus
Go ! Ecovolontaire aux îles Galapagos