Votre sac de voyage zéro déchet

Hanaë, de l’association Zero Waste Paris, explique comment préparer son sac de voyage zéro déchet.

Même pour le plus écolo d’entre nous, nous avons tendance à mettre de côté notre réflexe zéro waste en voyage. Or, limiter ses déchets lors d’une aventure en sac-à-dos, n’est pas plus compliqué qu’à la maison. C’est peut-être plus simple, pour peu d’y penser dès la préparation de votre sac de voyage.

Pour vous aider à faire votre valise zéro déchet,j’ai rencontré, à la fondation Good Planet lors d’un week-end sur le voyage utile et responsable, Hanaë, de l’association Zero Waste Paris.

«  Limiter ses déchets est une démarche souvent entamée à la suite d’une longue réflexion », explique Hanaë qui a été éduquée au zéro déchet dès son plus jeune âge par ses parents. Et de continuer : « Il est important d’utiliser les ressources de façon consciente et réfléchie. »

Alors concrètement ça donne quoi ?

Agencer sa valise ou son sac-à-dos pour un voyage relève souvent du casse tête ! Mais en écoutant les astuces d’Hanaë, on s’aperçoit que la valise zéo waste a pour avantage de vous alléger ! Voici le sac-à-dos du parfait voyageur solidaire et responsable.

1- La trousse de toilette

Personnellement, il m’est déjà arrivée que la trousse de toilette prenne le tiers de mon sac-à-dos. Et qu’à défaut de n’emporter que ma brosse à dent, je me retrouve avec une crème de jour, une crème après soleil, un shampoing, de quoi faire une lessive, un déodorant, du dentifrice, un peu de maquillage, du fond de teint, une crème pour les mains, une lotion pour se nettoyer le soir, un gommage et j’en passe !

Que nous dit l’équipe de zéro waste ? Déjà, il faut éviter tous les produits à usage uniques comme les petits dentifrices…

Quant aux plus aguerris, ils se contentent du savon de Marseille, d’un peu de bicarbonate et d’une brosse à dent.

>> Le bicarbonate de sodium (ou de soude)

Le bicarbonate est non toxique et respecte l’environnement. Ses utilisations sont étonnantes. Avec, vous pouvez vous :

– Brosser les dents. Placez la poudre sur la brosse à dent.

– Remplacer le déodorant. Le bicarbonate bloque le développement des bactéries responsables des mauvaises odeurs sous les bras. Concrètement, vous prenez de la poudre de bicarbonate dans les mains, imbibez d’eau et massez doucement vos aisselles.

– Gommer le visage et le corps. Toujours en utilisant la poudre avec un peu d’eau.

– Laver vos cheveux à sec (pas plus d’une fois par semaine)

Il est préférable d’acheter du bicarbonate alimentaire. Vous pouvez le trouvez dans de nombreux magasins bio.

>> Le savon de Marseille vous permet de faire la lessive, de vous laver le visage, le corps et les cheveux.

Si se laver les cheveux avec du bicarbonate ou un savon de Marseille ne vous enchante pas, un autre solution s’offre à vous :

>> Les savons pour les cheveux, qui seront moins lourds et plus écologiques que la bouteille de shampoing.

Et pour ceux qui ne se passe pas de leur shampoing ou crème préférée pensez

>> Au contenant vides que vous pouvez remplir et réutiliser pour le prochain voyage.

Pour celles et ceux qui tiennent quand même s’hydrater la peau pendant le voyage, il est inutile d’emporter différentes crème (excepter la crème solaire pour protéger la peau).

>> Les huiles bio sont d’excellents agents hydratants, également efficaces pour se démaquiller ou se nettoyer la peau le soir.

>> L’aloë vera est également un produit naturel et multi-fonction excellent pour la peau. Vous pouvez, vous hydrater la peau, faire un masque et apaiser votre peau si elle a pris trop de soleil.

2- L’eau : pensez à la gourde !

L’eau représente aujourd’hui un vrai enjeu écologique. Mais ce qui nous intéresse pour préparer notre sac de voyage, c’est le conditionnement.
Souvent, nous achetons des bouteilles d’eau sur place. Mais qui dit bouteille d’eau, dit plastique. Et en voyage, nous consommons beaucoup d’eau.
Là encore il est facile de limiter ses déchets par un geste simple :

>> Prendre une gourde que vous remplirez au fur et à mesure. Cela à l’air simple, mais les choses se compliquent lorsque vous voyagez dans des pays où l’eau n’est pas toujours potable. L’eau non potable peu s’avérer très dangereuse pour la santé. A ce titre, les recommandations santé pour voyageurs vous incitent toujours à acheter l’eau en supermarché. Et ils ont raison.

En somme, la gourde peut, dans certains pays, être une mauvaise idée.

Il existe cependant des initiatives qui se mettent en place.
Hanaë site l’exemple de Bali où une application permettra de recenser, sur une carte, tous les endroits où les voyageurs pourront remplir leur gourde.
En revanche, dans les pays qui bénéficient d’un bon réseau d’eau potable, il est très facile de mettre en place ce réflexe. Il parait que les Islandais se marrent bien lorsqu’ils nous voient acheter de l’eau potable en bouteille !

3 – Les habits !

Ha les habits ! Le voyage, notamment au long cours, peut ressembler à un long dépouillement. La garde robe, c’est lourd ! Zero Waste conseille d’en emporter le moins possible et les laver, avec le savon de Marseille que vous aurez emporté.
Pour encore plus alléger votre valise, il existe une autre astuce digne d’un voyageur solidaire :

>> Ne pas emporter
ce que vous pouvez acheter sur place.

Nous préférons toujours partir avec tout ce qu’il faut. C’est rassurant !

Pourtant, sur place, des produits fabriqués localement pourraient vous être très utiles. Pour cela, il est nécessaire de se renseigner sur les spécificités du pays avant.

Zéro waste Paris organise régulièrement des formations. Prochainement l’association pourrait organiser la formation : le sac de voyage zéro déchet.

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *