Rester en bonne santé en voyage : les conseils d’un Chiropracteur

voyage et santé : les conseils d'un chiropracteur.
voyage et santé : les conseils d'un chiropracteur.
maxime canu
Maxime Canu, chiropracteur.

Un sac trop lourd, une alimentation différente, une activité physique plus importante que d’habitude, de longues heures en avion… Le voyage peut être une épreuve pour votre corps, en particulier pour ceux qui s’engagent dans une mission d’écovolontariat où des tâches parfois physiques vous sont demandées. Un voyage se prépare, surtout si vous êtes sédentaire.
Pour  ne pas devenir esclave de vos douleurs, Maxime Canu, Chiropracteur à Paris, nous donne ses conseils pour mieux prendre en charge notre santé en voyage.

La chiropratique est une approche naturelle et holistique de la santé. Elle libère la capacité de guérison naturelle du corps par des méthodes de traitement manuelles. Le chiropracteur a notamment des compétences pour la gestion de la douleur, le mal de dos, les blessures sportives, la nutrition, les troubles musculo squelettiques…

Une bonne santé en voyage ça se prépare avant le départ !

La plupart des gens vivent une vie sédentaire et s’offrent des vacances qui changent complètement leur style de vie pendant quelques semaines. 
Bien préparer un voyage, c’est aussi se mettre dans la condition physique qui 
permettra de tenir ces changements sans risque de blessure. Vous tiendrez beaucoup mieux les longues heures de vol si votre dos est en bon état. Pensez également à entraîner votre corps en adéquation avec les efforts que vous devrez fournir pendant le voyage. Si votre voyage est relax, vous pouvez simplement faire des exercices de type pilates, yoga, etc. Si vous partez en trek pendant des semaines, entraînez vous en salle ou en nature à des efforts prolongés et des situations plus intenses, afin que votre corps ne subisse pas 
trop pendant le voyage. Si vous partez au ski, pensez à entraîner votre proprioception et vos jambes avant le voyage.

Le matériel doit être adapté

Bien sûr, le choix des équipements que vous prenez doit être adapté à votre destination et vos activités. Votre sac à dos doit avoir de larges bretelles et au moins une sangle supplémentaire (au niveau de la poitrine ou du ventre) pour 
ne pas se faire mal au dos. Pensez à prendre des bas de contention pour le vol, en particulier si vous avez des problèmes veineux ou que le vol dure plus de 3 heures. Prenez une gourde pour vous hydrater pendant le vol. Privilégiez les vêtements amples, en particulier dans les régions chaudes du globe.

Que faire juste avant le voyage en avion ?

Prenez suffisamment d’avance pour ne pas avoir à courir avec vos valises ! C’est 
souvent en situation d’urgence qu’on se fait mal, car on ne peut pas faire 
suffisamment attention. Vérifiez que vous avez suffisamment d’eau pour rester bien hydraté pendant le vol. Mettez vos bas de contention avant d’entrer dans l’avion. 
Vous allez passer plusieurs heures immobiles ou presque. Donc avant d’embarquer, pensez à bouger, vous échauffer, vous étirer pour favoriser au maximum la détente musculaire et la circulation du sang qui seront de toutes façons altérées pendant le vol. Insistez bien sur les jambes. 
Prenez des claquettes ou des chaussures faciles à enlever pour ne pas être serrés dans vos chaussures. Parfois, certaines personnes n’arrivent pas à rentrer dans leurs chaussures pendant plusieurs heures après le vol. Une paire de claquettes vous permettra de ne pas avoir à marcher pieds nus ! (si vous ne le voulez pas)

La bonne attitude pendant le vol

Quand vous êtes assis, collez bien votre dos contre le siège pour éviter de vous 
avachir. La position est facile, mais la tenir pendant des heures est complexe. En général, il suffit de 20 minutes pour voir une grande majorité des gens affalés sur leur siège. Pour éviter ça, vous pouvez utiliser la ceinture de sécurité pour vous maintenir au fond, mais aussi un coussin ou un pull roulé pour soutenir le bas du dos, et éventuellement un coussin pour la nuque, surtout si vous comptez vous assoupir !
Pensez à vous lever et faire quelques pas toutes les 40 minutes pour faire 
circuler le sang, respirer pleinement et faire quelques étirements, surtout des 
jambes, pour éviter que les tensions musculaires ne s’installent trop et 
n’écrasent les vaisseaux sanguins. Pour garder le dos bien droit, deux solutions, vous pouvez :
 Serrer les genoux avec les pieds au sol ou sur un repose-pied de l’appareil ou 
fait maison avec des bagages.
Bien écarter les genoux, suffisamment pour que le bassin soit stabilisé. Cette 
solution est difficile quand l’avion est plein pour des raisons évidentes. Si 
vous êtes côté couloir, vous pouvez mettre la jambe côté couloir en position du 
tailleur, ce qui stabilisera aussi le bassin (la position est difficile à tenir 
longtemps, pensez à alterner !)
Pensez à bien vous hydrater, cela limitera le jet-lag et améliorera à peu près 
toutes vos fonctions corporelles !

Les bons réflexes après le vol

Pensez de nouveau à vous étirer et à bouger votre corps dans toutes les 
amplitudes pour délier les muscles, redynamiser le système sanguin et 
lymphatique. Vous aurez plus d’énergie et diminuerez les risques de blessures, 
notamment des épaules avec les valises. Faites attention lors du transport des 
bagages : après plusieurs heures d’inactivité, c’est le moment le plus propice 
aux blessures !
 Arriver dans un pays inconnu peut être stressant, profitez des premières heures 
pour prendre le temps de vous repérer et de préparer votre programme pour 
voyager le plus relaxé possible. 
Si vous avez des raideurs ou des douleurs de dos ou des jambes, il est important
 de garder une activité physique normale. Le repos aggrave quasiment toujours les
 douleurs liées au voyage. Pensez donc au moins à marcher sans sac pendant une 
vingtaine de minutes par jour pour garder une bonne activité musculaire qui 
protégera votre dos en attendant de voir votre chiro.

Comment gérer son sac pendant le voyage ?

Prenez toujours un peu plus d’eau que nécessaire pour gérer les situations 
d’urgence et les imprévus. 
Pensez à prendre le matériel de premiers secours adapté à votre situation, surtout dans les endroits reculés où les secours mettent du temps à arriver. Quand c’est possible, votre sac devrait peser moins de 10 % de votre masse. Quand ça n’est pas possible, pensez à faire des pauses régulière pour enlever le sac et rouler des épaules pour faire circuler le sang, décontracter les muscles et reposer votre dos et vos épaules. Pensez à l’optimisation du poids et de l’espace dans votre sac. Les matériaux ultra légers permettent souvent de bien diminuer le stress sur votre corps. Commencez par remplir votre sac avec l’essentiel et s’il reste de la place et du poids, utilisez le pour le matériel de confort.

Pour ne pas être esclave de ses douleurs !

Vous allez sûrement marcher pas mal au cours de votre voyage. Le choix de vos 
chaussures est donc important pour vous permettre de continuer de découvrir le 
monde selon vos envies et pas en esclave de vos douleurs. Prenez de bonnes 
chaussures adaptées à votre effort. Vos pieds, mais aussi vos genoux et votre dos vous remercieront.

Pensez au confort de vos intestins

Ne mangez jamais dans les zones touristiques (ou évitez au maximum). C’est là où on trouve la nourriture la plus chère et la moins bonne. D’une façon générale, si le menu est traduit en plus de 2 langues, vous êtes dans un restaurant touristique.
Entre 30 et 70 % des voyageurs des pays chauds auront des problèmes digestifs.
Cela qui me mène à quelques conseils :
– Choisissez de boire uniquement de l’eau en bouteilles fermées.
– Évitez les crudités, préférez les fruits que vous pouvez éplucher ou bien lavés
(avec de l’eau sûre), vérifiez que la viande soit bien cuite. D’une façon
générale, s’il y a un doute, abstenez-vous.
Les restaurants gastronomiques font souvent de grosses réductions le midi. Pensez-y pour être sûrs de bien manger tout en respectant votre budget.
– Ne croyez pas les avis : ils sont facilement manipulables et souvent faussés. Regardez plutôt la population du restaurant. s’il est plein, et que la clientèle est très majoritairement locale, il y a de bonnes chances que vous soyez au bon endroit.

Un article proposé par
Maxime Canu
Chiropracteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *