Participer à la protection des espèces et des habitats au Bénin

Partez aider une ONG béninoise à valoriser et à protéger la biodiversité au sud Bénin. 5 missions d’écovolontariat  vous permettrons d’agir à leur côtés : protection des primates, étude des forêts sacrées, suivi de la faune des mangroves, suivis dans une réserve de la Biosphère, et restauration des mangroves. Les écovolontaires pourront, en fonction du projet effectuer des suivis et des recensements d’espèces, prendre part à des actions de sensibilisation de la population de la région, ou aider à la mise en place de projets d’éco-développements locaux.

La mission

Le sud Bénin jouit d’un climat suc-équatorial ou l’on peut trouver une grande variété de paysages : savane, marécages, mangroves, forêt dense… Ainsi que d’une biodiversité exceptionnelle. La croissance démographique qu’a connu la région ces dernières années a eu pour conséquence une augmentation des pressions exercées sur la faune et la flore. L’ONG locale s’est engagée dans la protection de la biodiversité du Bénin grâce à une meilleure connaissance faunistique ainsi que d’un éco-développement local.

La mission de protection des primates est centrée sur trois espèces de primates : le vervet, le mona et le singe à ventre rouge dont le statut de conservation IUCN  est « en danger d’extinction ». Les écovolontaires  poursuivent un travail de fond réalisé par les écovolontaires précédents : recensement des espèces, sensibilisation des locaux …

La mission « forêts sacrées » se déroule au sein de la communauté et allie étude de la biodiversité et un aspect traditionnel et culturel.

Le suivi de la faune des mangroves implique les écovolontaires dans des suivis ornithologiques et de la faune des mangroves en général.

La mission dans la réserve de la Biosphère dans le Delta du Mono consiste à aider les membres du projets à effectuer les suivis de faune et flore de la réserve, ainsi qu’à participer aux actions d’éducation à l’environnement.

La mission de restauration des mangroves consiste à aider un programme de reboisement des mangroves et à des actions d’éducation à l’environnement.

Le rôle des écovolontaires

Selon la mission à laquelle ils participent, les écovolontaires vont pouvoir prendre part à différentes actions :

  • Suivre et recenser les espèces de faune et flore sauvage,
  • Identification de sites d’intérêt pour les projets d’éco-développement,
  • Cartographier les espaces naturels d’intérêt,
  • Reboiser les forêts et les mangroves,
  • Informer, sensibiliser et éduquer la population,
Dates/Frais de mission

Ces  missions accueillent les écovolontaires toute l’année, excepté la mission de restauration des mangroves qui n’est ouverte que de novembre à avril. La durée de participation est de 2 semaines minimum.

La participation bénévole des écovolontaires sur le terrain, s’accompagne d’un Don Biodiversité (1), dont le montant est calculé en fonction du projet et du temps passé sur place. Le montant minimal du Don Biodiversité pour une de ces missions au Bénin est de :

  • 1400 € pour les particuliers et les congés éco-solidaires(2)
  • 1106 € pour les étudiants et les demandeurs d’emploi

(1) Déduction fiscale : Chaque don effectué à Cybelle Planète ouvre droit à une déduction fiscale de 66% ou de 60 % pour les particuliers ou les entreprises assujettis à l’impôt sur le revenu (ou IS) en France. 

(2) Le congé éco-solidaire permet aux salariés de partir en mission d’écovolontariat durant leurs congés avec le soutien financier de leur employeur.

Infos pratiques
  • Aucune expérience particulière n’est nécessaire pour participer,
  • 18 ans minimum,
  • Langue de travail : Français,
  • 2 semaines minimum de participation,
  • Ces missions peuvent faire l’objet d’un stage d’étude.
Tags from the story
, ,