Afrique : le centre de réhabilitation de la vie sauvage a besoin d’aide

Le Centre de réhabilitation de Durban, en Afrique du Sud, a été fondé il y a bientôt 40 ans et n’a eu de cesse, depuis, de secourir les animaux de la province dans le but de les soigner, puis de les relâcher. Aucun animal n’est gardé en captivité (sauf la plupart des tortues car elles ne constituent pas une espèce endémique). Tous seront relâchés au bout de quelques jours, mois ou années dans le cas des singes.

Les volontaires font partie de l’équipe

Les animaux soignés sont très variés : mangoustes, servals, singes, reptiles, oiseaux, antilopes, phacochères etc. L’équipe du centre a toujours besoin d’aide pour l’épauler dans sa tâche qui est immense, surtout lors de la saison des bébés entre octobre et mars, où les arrivées sont quotidiennes et multiples.

Les volontaires présents font partie intégrante de l’équipe et après une petite semaine de formation, ils peuvent réaliser les tâches de manière autonome. Celles-ci sont forcément un peu redondantes puisqu’il s’agit de s’occuper des animaux sur place : préparer la nourriture, la distribuer, entretenir les enclos, nettoyer la clinique, préparer des enrichissements, sont autant d’activités auxquelles les volontaires prennent part quotidiennement. S’ils restent suffisamment longtemps, ils peuvent aussi avoir la chance de participer aux sauvetages et aux relâchés.

Le bien être des animaux

Tout est fait pour respecter au maximum le bien-être des animaux et afin de garantir leurs chances de survie dans la nature, le contact avec eux est très limité. Il ne s’agit pas de passer la journée à les câliner mais plutôt de respecter leur nature sauvage. Le centre de réhabilitation n’est en aucun cas une forme de zoo.

10 volontaires maximum

Les volontaires sont au nombre maximum de 10 et sont logés dans une maison au sein même du centre. Le minimum conseillé est de 4 semaines, il est cependant possible de rester moins longtemps mais alors les tâches seront plus basiques et très peu de responsabilités pourront être données.

Ce projet est idéal pour les personnes souhaitant aider la faune locale d’une manière éthique, en plaçant le bien-être des animaux avant tout.

Vous trouverez tous les détails du projet sur le site Internet de Aventure Africaine : http://www.aventure-africaine.com/projet/centre-de-rehabilitation-de-vie-sauvage 

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Instagram. 

 

Partez volontaire à l’île Maurice pour la sauvegarde des lagons

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *