Témoignage de Timothé écovolontaire avec VolonTerre Africa

Découvrez le témoignage de Timothé, parti comme écovolontaire en Afrique du Sud dans une réserve avec VolonTerre Africa.

La mission qui vous a accueillis
VolonTerre Africa – Mission recherche et conservation

Tarif à la semaine
550 euros

Le travail de l’écovolontaire
« Pendant mon séjour à la mission recherche et conservation, j’ai participé à des missions destinées à la recherche pour la conservation des espèces dans une réserve de 25 000 hectares, en Afrique du Sud.
Deux fois par jour, nous sortions pour des safaris de 3 heures pendant lesquels nous géolocalisions les espèces, observions les animaux… Nous récoltions des données sur le comportement et les déplacements des différentes espèces afin de les comparer aux données précédentes. Une grande base de données était ainsi alimentée à des fins scientifiques.
En plus des safaris, nous devions réaliser des travaux plus manuels dans la réserve comme nettoyer le pistes, couper les plantes « alien » comme les cactus, ou bien mettre en place des plans d’eau pour les éléphants.
Nous avons également construit un point d’observation pour les oiseaux.
J’ai aussi eu la chance de partir en safari à pied, ce qui est complètement différent d’un safari véhiculé.
Il y avait pas mal de travail dans la réserve et une fois rentré au camp de base, il fallait toujours saisir les données destinées à la recherche. »

Les points positifs de la mission
> Les échanges par mail pour organiser mon voyage ont été de bonnes qualité, de même que la prise en charge et l’accueil à mon arrivée.
> Les moments passés dans le bush, avec a proximité des animaux, sans jamais les toucher pour autant.
> Les explications des rangers
> L’ambiance générale avec les rangers et les autres volontaires
> La possibilité d’alterner entre les deux campements, celui en dur et celui sous tente (deux expériences totalement différentes)

Les points négatifs
> Le wifi pas toujours très bon, en particulier dans les dortoirs
> Une meilleure gestion du budget perso pour les suppléments des courses quand nous allions en ville le lundi

Lire plus

Written By
More from Laurence

Chili : la traversée du mythe patagon (5)

Sous la tente plantée au cœur de la forêt formée d’arbres rabougris...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *